Naruto Sen Sen

Un forum RP dans l'univers de Naruto
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une visite matinale

Aller en bas 
AuteurMessage
Zaitoichi Miho
Désertrice droguée
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Une visite matinale   Jeu 16 Oct - 1:24

Il était huit heures du matin. Mais Miho était déjà réveillée depuis au moins trois heures. Et elle avait passé ces trois heures à scruter le plafond de sa chambre pour une seule et unique raison : pas question de réveiller le boss. Surtout pas pour ça... Mais il lui fallait, oh, il lui fallait tout de suite sa pillule. Elle se sentait mal, et elle ne pouvait pas s'entraîner dans ces conditions. Pour utiliser correctement ses genjutsu, il lui fallait une bonne dose de fantaisie et d'imagination. Et pour ça, elle avait besoin de cette pillule. L'ennui c'était que c'était Hector qui les fabriquait, dans son laboratoire privé. Et que pour en avoir une en dehors d'un entraînement intensif en sa compagnie, d'une mission ou d'un combat, il fallait aller lui demander.

La respiration de la jeune femme tentait de se faire calme, tandis qu'elle enfilait à la va-vite une petite robe, un pantacourt et des sandales. Elle sortit en vitesse de sa 'maison', rassemblant ses cheveux désordonnés dans une coiffure à peu près présentable. Elle courut presque jusqu'au bâtiment où se trouvait le bureau du chef, dévala les escaliers et parcourut le long couloir jusqu'à la pièce où elle aurait enfin sa pillule.


Doucement, délicatement, Miho frappa à la porte. Il fallait que le chef soit de bon poil...

- Hector-sama ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Chef des Déserteurs
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Jeu 16 Oct - 1:54

Hector avait passé la nuit entière sur son ordinateur, à approvisionner son cendrier en nouveaux mégots. C'est un vrai nuage de fumée qui flottait dans le bureau, occasionant de belles volutes de fumée grise dans les raies de lumière provoquées par sa lampe de bureau. Il passait ses longs doigts fins sur ses yeux, se massant légèrement afin de faire partir la migraine ophtalmique qui le guettait. Il remit ses lunettes qu'il avait enlevé dix minutes auparavant pour ne pas voir apparaître de marques disgrâcieuse sur le haut de son nez. Il jeta un oeil distrait sur sa machine, lorsque quelque chose attira son attention. Un point se mit en mouvement sur l'écran, et ce n'était pas difficile de deviner quelle énergumène se pointait, ni le motif de sa visite.

*Foutue Junkie.*

Il déploya sa grande carcasse hors de son fauteuil, et marcha jusqu'au laboratoire. Voila qui lui faisait du bien, ça détendait ses muscles engourdis par sa longue scéance de flémardise. D'habitude, il sortait le soir, c'est un nocturne qui aime chasser et s'amuser (si on peut dire qu'il s'amuse) la nuit tombée. Il s'arrêta devant les boîtes de pillules de soldat.

*Elle va sûrement vouloir du lourd, pour me déranger à cette heure-ci. Aloooors*

Il se mit à trifouiller un peu partout et sortit sept pillules de trois boîtes différentes. Déja, elle frappait à la porte.

'Entre Miho-San."

Il referma sa grande main sur les bonbons magiques et les déposa sur son bureau. Il prit aussi soin d'épousseter le fauteuil qui faisait face au sien et d'y installer un petit coussin. C'est lui qui avait fait de Miho ce qu'elle était, mais il allait essayer de la raisonner un peu, et surtout de soulager les angoisses de la jeune femme. Si elle avait tant besoin de pillules de soldat, c'est qu'elle ne se sentait pas bien, et après tout ce que la jeune femme avait enduré pour satisfaire les folies d'Hector, soulager ses peines n'était qu'une maigre contrepartie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaitoichi Miho
Désertrice droguée
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Jeu 16 Oct - 12:42

Miho avait pratiquement l'oreille collée à la porte, afin d'être certaine de bien entendre le chef. Et puis aussi parce qu'elle avait hâte, franchement hâte. Le monde commençait à être bien gris. Fort heureusement, la réponse ne se fit pas attendre.

"Entre Miho-San."

La jeune femme poussa la porte, et réprimma avec difficultés une quinte de toux dûe à la surcharge atmosphérique en fumée de cigarette. Le temps avait beau passer, elle avait toujours autant de mal à s'habituer à cette odeur. On dira ce qu'on voudra, mais quitte à se faire plaisir, autant que ce soit avec quelque chose qui ne pue pas. Les pillules de soldat, par exemple. Enfin, là n'était pas la question. Et puis le boss était assis derrière son bureau, sur lequel étaient posées sept pillules, et devant lequel était installée une chaise. Etait-elle si prévisible ? Bah oui, forcément... et elle n'avait que rarement d'autres raisons de frapper à la porte du chef sans y avoir été invitée.

- Bonjour, Hector-sama.

Miho jeta un regard plein d'envie sur les pillules, en se demandant quoi faire pour les récupérer au plus vite. La réponse était évidente. Du moins en partie : elle n'aurait pas ses petits bonbons avant d'avoir discuté un peu avec le boss. La jeune femme s'assit donc sur la chaise prévue à cette intention, et remarqua avec un petit coup de chaud au coeur qu'Hector avait installé dessus un petit coussin. Charmante attention, et plutôt inhabituelle, qui fit sourire l'intéressée. Une fois assise, elle serra ses mains l'une contre l'autre, et commença à jouer avec ses doigts. Réflexe de stressée, mais c'était normal, elle commençait à être sérieusement en manque. Miho détacha enfin ses yeux des pillules pour regarder les mains du chef. Pas son visage, parce qu'elle savait qu'il risquait de s'amuser de son expression, et il n'aurait pas tort...

* Ne parle pas des pillules... Ne parle pas des pillules... Ne parle pas des pillules... *
- Alors vous aviez deviné, pour les pillules...?
* Trop tard... Rattrappe le coup, vite ! *
- Euh... d'un autre côté, ça fait longtemps que vous ne m'avez pas entraînée. Oh, je me doute que vous avez beaucoup de choses plus importantes à faire mais...
* Rhaaa, andouille ! Pas fichue de tenir une conversation sans dire cinq âneries à la seconde sans ta pillule, hein ? C'est du joli... *
- Hum... excusez-moi...

Et elle enfouit sa tête dans ses mains, maudissant son cerveau rallenti.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Chef des Déserteurs
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Jeu 16 Oct - 14:06

Hector jouait avec les petites pillules en les faisant rouler sur son bureau, d'une main à une autre. La pauvre Miho souffrait, mais cela ne semblait pas l'inquiéter plus que ça. Pour qu'elle soit réceptive, il fit rouler vers elle une pillule toute rose. Il restait devant lui une noire, deux vertes et trois autres roses.

"Avale celle la, j'ai besoin de ton attention. C'est une "light" allégée en chakra, ça devrait te calmer un peu."

Il se leva et tourna l'écran de l'ordinateur vers Miho et vint la rejoindre. Quelques points étaient en mouvement, désignant les déserteurs de gardes qui faisaient des rondes dan le village et dans ses allentours.

"Pas une seule mission à surveiller. Tu sais que nous n'avons pas besoin de sous...mais nous manquons cruellement de prestige."

Il alluma une nouvelle cigarette du bout de ses longs doigts et souffla la fumée dans le nez de sa seconde, simplement pour le plaisir de la voir tousser. Il lui fit un large sourire carnassier et posa ses mains gantées sur les épaules fines de la jeune femme.

"Le prestige Miho-San...il nous en faut, et vite."

Voila des jours qu'il se creusait les méninges pour commanditer lui-même une mission d'envergure pour Miho. Elle était la seule à pouvoir changer les choses, lui ne pouvait pas sortir du village.

"Avec la guerre, nous avons perdus beaucoup de bons éléments. Et nous n'avons pas vu l'ombre d'un bijuu que nous avait promit le Tsuchikage. Même le Kazekage nous a tourné le dos, c'est désolant."

Un nouveau sourire étira encore plus grand les lèvres d'Hector.

"Tu as une idée Miho-San ? Il nous faut...du prestige. Une mission de haute volée, un coup d'éclat, et bien entendu je compte sur toi."

Il lacha les épaules de la Jounin et retourna s'asseoir en face d'elle, reprenant son jeu avec les pillules et observant Miho du coin de l'oeil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaitoichi Miho
Désertrice droguée
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Jeu 16 Oct - 14:38

A l'instant même où la petite pillule rose bonbon roula vers Miho, celle ci l'attrappa et l'avala, avec un soupir de soulagement. Elle ferma un instant les yeux, se délectant de la sensation de délicieuse puissance qu'offrait le petit bonbon. D'un coup, elle sentit toutes ses angoisses disparaître, et retrouva sn cher pays merveilleux. Des myriades de couleurs défilaient devant ses yeux, et, lorsqu'elle revint à la réalité, même le costar rouge du chef avait l'air plus vif. Et le chef paraissait moins sadique, et l'odeur de la fumée moins dérangeante. Miho n'avait qu'un souhait, alors, que cette félicité de n'arrête jamais. Car dans le cas contraire, elle était certaine de ne pas pouvoir le supporter. Et ça c'était du light... elle devait vraiment en avoir envie, pour qu'une pillule allégée marche aussi bien qu'une lourde. Mais le monde merveilleux s'estompa vite. Cependant, Miho était de nouveau capable de concentration, et parvenait à regarder autre chose que les six petites pillules qui l'attendaient sagement sur le bureau.

Lorsque Hector se leva pour lui montrer quelques petites choses sur son ordinateur, la jeune femme ressentit même une pointe de curiosité et d'intérêt. Lorsqu'il parla de mission et de prestige, il gagna l'attention complète de Miho, qui se surprit à ne même pas lui en vouloir, lorsqu'il lui souffla de la fumée sous le nez, dans l'intention à peine dissimulée de la faire toussotter. Elle aimait les missions, c'était une occasion d'avoir un sublime stock de pillules et de déchaîner sa créativité sur des pauvres crétins. Génial ! La jeune femme s'imaginait déjà entrain de perturber les plans d'un seigneur de guerre, de rendre fou un chef d'entreprise... Si bien qu'elle sursauta légèrement quand les longues mains d'Hector se posèrent sur ses épaules.

"Tu as une idée Miho-San ? Il nous faut...du prestige. Une mission de haute volée, un coup d'éclat, et bien entendu je compte sur toi."

Hector retourna s'asseoir sur son fauteuil, et recommança son petit jeu avec les pillules restantes. Le message était clair. C'était comme si le boss était entrain de danser sous le nez de Miho en chantant "gnagnagnagnagnaaaaagna" et en brandissant une pancarte sur laquelle on pouvait lire : " Miho-san, si tu ne trouves pas d'idée de mission, je garde les petits bonbons. Tu as bien compris, n'est-ce pas, Miho-san ? "

Donc oui, Miho avait compris. Elle avait parfaitement compris, même. C'est pourquoi son cerveau se mit à carburer à tout berzingue, tandis que ses mains s'entortillaient. Une idée, il fallait une idée... Et une bonne, sinon Hector allait probablement lui rire au nez. Bon... il y avait un chef d'entreprise verreux à descendre, quelque part ? Une princesse à protéger ? Deux seigneurs en guerre, dont un qui avait manifesté une hostilité ouverte à l'égard d'Hector ? Ah, ça, peut-être... Mais restait à savoir si le chef avait envie de se lancer dans la politique pure et dure. Miho tenta donc le coup, hésitante.

- Je crois... qu'un seigneur féodal de Yuki a l'intention de déclarer la guerre à son voisin, le seigneur Nakamura. Il me semble aussi que ce Nakamura vous avait causé quelques soucis. Il serait peut-être intéressant de proposer notre aide à son ennemi, ce qui nous permettrait d'avoir un homme puissant de notre côté. A moins que vous ayez déjà un plan... Je ne sais pas.

Intérieurment, Miho priait pour que sa proposition ait un effet positif sur le boss. Parce que rien d'autre ne lui venait, pour le moment. Elle risqua donc un oeil sur le visage d'Hector, cherchant à y déceler un signe de sa réaction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Chef des Déserteurs
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Jeu 16 Oct - 19:15

Un air contrarié s'imposa sur le visage d'Hector, qui secoua son index de gauche à droite pour montrer sa désapprobation.

-Non non non...rester à Yuki ne nous attirerait qu'une piètre réputation auprès de nos commanditaires habituels. Il faut trouver autre chose.

Ses longs doigts attrapèrent les petites mains de Miho et se refermèrent dessus, ainsi il la forçait à le regarder dans les yeux.

-Si nous voulons être reconnus, il faut taper dans la grosse grosse mission. Dans un village caché par exemple.

Il scrutait les réactions de la jeune femme, se délectant de chaque expression qu'elle laissait tranparaitre.

-Tuer un kage serait extrèmement bienvenue. Le problème est que ces sots sont sous bonne garde.

Hector lacha les mains de Miho, puis se leva pour marcher autour de son bureau. Il tournicota ainsi une bonne minute, l'index collé à ses lèvres, réfléchissant sérieusement.

-Qu'avons-nous comme informations qui pourraient nous servir contre eux ? Sachant que l'Hokage et le Raïkage ne sont approchables à moins de vingt mètres...il nous reste la Mizukage, mais les services secrets de Kiri sont très efficaces. Quand au Tsuchikage, il est constament sous bonne garde. Le Kazekage reste une cible de choix. Les autres refusent de parlementer avec lui, Suna est esseulé. On a un moyen de s'attaque à lui ? Je veux dire, pas directement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaitoichi Miho
Désertrice droguée
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Jeu 16 Oct - 20:12

La déception à peine exagérée qu'affichait Hector fit perdre à Miho le peu d'assurance qu'elle avait récupéré en avalant son petit bonbon rose. Il avait l'air de bien s'amuser, c'était déjà ça de pris, et ça ne ferait qu'améliorer son humeur. Mais bon... Le malaise de la kunoichi atteignit son paroxysme lorsque le chef lui prit les mains, et qu'elle croisa son regard. Tout ça pour parler d'attaquer des villages cachés, en plus... Il n'y avait pas grand chose de plus suicidaire. Une vague d'inquiétude passa sur le visage de Miho, qui s'amplifia quand Hector parla du meurtre d'un kage. Un doute l'envahit subitement. Il plaisantait, là ? Non ? Parce que même un kage perdu au milieu de la campagne, c'était suicidaire pour Miho. Alors atteindre un kage au milieu d'un village caché... Il voulait se débarrasser d'elle ? Mais pourquoi ? Qu'est-ce qu'elle avait fait ?

Les pensées les moins tordues de Miho ne devaient pas être un grand secret pour Hector, d'autant que la jeune femme avait un visage particulièrement expressif. Mais, heureusement, le boss se montra plus clair. Donc non, il ne plaisantait pas, mais il n'avait pas non plus l'air de vouloir envoyer sa seconde au suicide. Cette dernière, soulagée, recommança à espérer une petite chance de faire ses preuves, de remonter dans l'estime du chef, et d'avoir ses pillules.

- Le Kazekage reste une cible de choix. Les autres refusent de parlementer avec lui, Suna est esseulé. On a un moyen de s'attaque à lui ? Je veux dire, pas directement.

Ayé, elle allait pouvoir servir à quelque chose, et pour de vrai. Elle avait des informations qui allaient intéresser Hector, elle en était certaine. Intérieurement, la jeune femme bénit le jour du Gokage, ce jour où elle avait rencontré des shinobi de Suna, et plus particulièrement la propre soeur du Kazekage. Comment s'appelait elle, déjà ? Ryoko. Oui, c'était ça, Ryoko. Et Miho pensait avoir ses chances, contre elle, surtout en utilisant ses méthodes préférées : le genjutsu, l'empoisonnement, le genjutsu, les pièges fourbes, le genjutsu. Miho souriait presque. Mais il ne fallait pas trop s'emballer. Car il était particulièrement difficile de prévoir les réactions d'Hector. Impossible, même. Mais la jeune femme se lança.

- Et bien... le Kazekage a une soeur, à qui il tient beaucoup. Je suis sûre qu'en se servant d'elle, on peut obtenir n'importe quoi de Suna. Ca permettrait peut-être d'obliger Sawamura Ryuzaki à respecter ses engagements. Mais l'approcher ne sera pas facile, Hector-sama...

Les yeux de Miho se redirigèrent avec envie vers les pillules de soldat, toujours sur la table. Il en restait encore six... Et si Hector comptait les lui distribuer au compte goutte, juste au moment où elles étaient totalement indispensables à la jeune femme pour continuer à se servir de ses neurones à peu près correctement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Chef des Déserteurs
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Jeu 16 Oct - 21:52

Alors là, la junkie marquait des points. Elle n'en avait pas spécialement besoin d'ailleurs, elle était la seule à avoir la confiance d'Hector qui la traitait presque comme un être humain...presque. C'était étrange que la seule personne avec qui il échangeait ses impressions fut une droguée trouillarde et manquant cruellement de confiance. Elle ne l'attendrissait pas mais Miho faisait preuve d'une telle sagacitée et d'une telle fidélité qu'il était parfois fier d'elle. C'est ce qu'il éprouvait en ce moment même, de la fierté. Elle avait brillament analysé la situation et proposé quelque chose d'honorable. C'était quasi-suicidaire, mais elle avait besoin de l'approbation de son chef plus que tout. C'est ce qu'il aimait chez elle, cette capacitée à se dépasser, à monter toujours plus haut. Elle avait bien gagné sa petite récompense : Hector attrapa une nouvelle pillule rose, et la tendit à Miho.

-Tu l'as bien mérité Miho-San. Ton idée est brillante...tu es vraiment...surprenante. J'ai vraiment bien fait de ne pas te tuer sur ce bateau.

Il retourna s'asseoir, reprenant son manège avec les petits bonbons et attrapa la noire entre son pouce et son index, lorgnant deçu conne un joallier sur un diamant.

-Cette pillule...c'est mon nouveau bijoux. Elle est au moins vingt fois plus puissante que les roses. Tu imagines comme tu te sentirais bien après l'avoir ingurgitée ?

D'une pichenette il envoya le concentré de bonheur vers Miho.

-Je voudrais que tu la teste, je ne connais pas encore les effets secondaires. Bref, si on en revenais à nos moutons ? Parle moi un peu de cette fille. Brillante ? Quelles affinitées ? Jounin je présume ? Tu connais un peu son passé ?

Ses petites lunettes rondes pendaient au bout de son nez, il croisait ses longs doigts, c'était sa position d'écoute.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaitoichi Miho
Désertrice droguée
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Jeu 16 Oct - 23:52

Un sourire de ravissement se dessina sur le visage de Miho, tandis qu'Hector lui tendait une deuxième pillule rose. La jeune femme sortit immédiatement d'une poche cachée une toute petite boîte, dans laquelle elle enferma la précieuse pillule. Elle avait l'intention de la garder pour plus tard, car elle savait que le boss était d'une générosité toute relative lorsqu'il s'agissait de permettre à ses junkies de shinobi d'assouvir leurs besoins en drogues. Elle rangea presque aussitôt la boîte dans sa poche, après avoir vérifié douze fois qu'elle était bien dedans, et que la boîte était bien dans sa poche. Ce que dit Hector ne fit qu'amplifier le bonheur de la jeune femme. C'était comme si elle venait de prendre une bonne décharge de confiance en soi, et elle trouvait ça particulièrement agréable, bien qu'elle sache qu'elle allait très vite retoucher le sol : à la moindre remarque désaprobatrice d'Hector (et ça arrivait souvent, le chef n'était pas du genre à distribuer les compliments comme un distributeur de bonbons-pez), elle replongeait complètement.

Mais là, il était fier d'elle, et il le lui avait fait remarquer. Alors tout allait bien. Puis, combl du bonheur, il attrappa la pillule noire. Miho connaissait par coeur l'expression qu'il avait à cet instant. Elle signifiait une chose et une seule : il avait fabriqué un nouveau bijou de technologie moderne, et il comptait l'essayer sur sa seconde. La petite description mettait l'eau à la bouche, et même la mention d'éventuels effets secondaires ne ternit pas l'enthousiasme de la jeune femme. De toute façon, elle avait pris l'habitude de subir les effets parfois dévastateurs des inventions d'Hector. Lorsqu'il lui lança la pillule, Miho s'empressa de la ranger précieusement dans sa petite boîte, et inclina la tête.

- Merci beaucoup, Hector-sama.

Mais la conversation revint vite sur la soeur du Kazekage. Miho n'avait pas non plus passé des heures en sa compagnie, elle ne connaissait donc pas tous les aspects de sa vie privée. Mais la jeune femme ferma les yeux un long moment, se remémorant avec application les moindres détails de sa rencontre avec Sawamura Ryoko. Elle ne devait rien oublier, la moindre petite information avait une chance d'être utile au boss.

- A la façon dont elle m'a parlé de son frère, je dirai qu'ils sont suffisament proches pour que l'on puisse l'utiliser à notre avantage. Ils ont eu une enfance assez difficile, il me semble, mais je ne connais pas les détails. En tous cas, Ryuzaki doit énormément à sa soeur. J'ai aussi appri qu'elle était meilleure que son frère, dans son jeune âge, et qu'elle fait partie des kunoichi les plus brillantes de sa génération. Je ne sais pas vraiment pourquoi elle est restée jounin. Sûrement parce qu'elle a perdu son temps à faire des études médicales, abandonnant complètement ses autres entraînements. Elle est très réputée pour ses talents de soigneuse, dans le village. D'ailleurs, si elle venait à disparaître, Suna en sortirait très affaibli. Ca peut aussi être un bon moyen de pression...

Miho baissa les yeux vers ses genoux, en s'appercevant qu'elle n'avait plus rien à dire. Ca risquait d'être un peu léger pour une mission aussi périlleuse que celle qui l'attendait... Mais c'était à Hector d'en juger.

- Excusez-moi, Hector-sama... je n'ai rien appris d'autre. J'espère que ce sera quand même suffisant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Chef des Déserteurs
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Ven 17 Oct - 0:47

Hector écoutait attentivement la jeune femme dire ce qu'elle savait sur la soeur du Kazekage en faisant jouer ses doigts croisés, c'était sa façon de se concentrer. Lorsqu'elle eut fini son speach, il repoussa ses lunettes sur le haut de son nez et poussa un petit soupir. Entrer au village de Suna était relativement difficile, l'accés y était lourdement contrôlé. De plus, cette fille semblait plutôt bonne médecin, elle était donc beaucoup solicitée. Le déserteur passa ses grandes mains sur son visage, se massant un peu les tempes. Il avait beaucoup travaillé aujourd'hui, peut-être devrait il dormir un peu, tout du moins se reposer.

-Bien...ces informations devraient m'aider, tu peux prendre congé Miho-San.

Il la raccompagna jusqu'au seuil de la porte, ouvrit délicatement la porte puis posa une main sur son épaule pour accompagner sa sortie.

-N'oublie pas de revenir me voir pour me parler des effets du bonbon.

Une longue journée s'annonçait, il devait vraiment se reposer un peu même s'il savait qu'il allait gamberger à un plan pour attraper la soeur de Sawamura...ce traître. Dire qu'ils avaient mangé à la même table, ça donnait des hauts-le-coeur à Hector. Finalement, il n'y'avait que les siens qui ne le trahissaient pas. Il ouvrit légèrement la porte et dit à tout hasard, faisant raisonner le long couloir qui menait à son bureau.

-J'ai de la chance de t'avoir à mes côtés Miho-San.

La fidélité, voila une valeur qui se perdait de nos jours. Mais la jeune désertrice lui avait toujours été fidèle, pas une seule fois il n'avait sentie une envie de retourner à son ancienne vie. Il se doutait bien qu'a vingt ans on a autre chose à faire que de servir de cobaye à un fou psychotique, et pour cela il lui ferait un cadeau un jour. Il retourna s'asseoir dans son fauteuil, et étendit ses longues jambes en posant ses pieds sur le bureau, la journée allait être longue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaitoichi Miho
Désertrice droguée
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Ven 17 Oct - 14:17

Apparemment, les informations suffisaient au chef, en supposant qu'il soit humainement possible de tenter une pareille mission, il trouverait une solution. On pouvait faire confiance à son imagination lorsqu'il s'agissait d'inventer des machines démoniaques ou de mettre en place des plans tordus pour rendre possibles des choses qui semblaient au premier regard totalement infaisables. Et Miho, qui vouait un quasi culte à Hector, ne doutait pas une seconde qu'il trouverait quelque chose. Lorsqu'il se leva pour la raccompagner jusqu'à la porte, Miho ressentit tout de même un petit pincement au coeur : il restait encore quatre pillules sur la table, et elle n'était pas certaine de les avoir. Peut-être quand elle reviendrait après avoir testé la fameuse pillule noire, remarque... Ouais, c'était sûrement ça.

La petite Miho se leva, et se laissa raccompagner vers la porte. Le contact de la main du chef sur son épaule, cette fois, ne la fit pas sursauter. Elle savait qu'il pouvait parfaitement se comporter en parfait gentleman. Et c'était toujours des moments agréables à passer en sa compagnie. Une fois derrière la porte, Miho se tourna vers Hector et s'inclina doucement.


- Je n'oublierai pas. A tout à l'heure, Hector-sama.

Et elle parcourut le long couloir en pressant un peu le pas : certes, elle n'avait pas eu toutes ses pillules, mais une fois chez elle, elle pourrait tester la nouvelle petite noire. Et elle risquait de passer un bon, très bon moment. Alors qu'elle empruntait l'escalier en colimaçon qui menait à la sortie, la jeune femme entendit la voix d'outre-tombe de son supérieur résonner dans le couloir. D'après ce qu'elle comprit, c'était un joli compliment, et un immense sourire apparut sur son visage, tandis qu'elle arrivait devant la porte de sa maison.

Va ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaitoichi Miho
Désertrice droguée
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Ven 17 Oct - 15:14

Revient d' ici

Miho ne croisa pas grand monde en se rendant dans le bureau d'Hector. Certes, elle habitait juste à côté, mais normalement, à cette heure de la journée, tout un tas d'abrutis déambulaient dans le village. Cette fois, ce n'était pas le cas. Ils étaient peut-être tous à la taverne, allez savoir ? D'ailleurs la jeune femme n'en avait pas grand chose à faire. Tout ce qui l'intéressait, pour le moment, c'était trouver Hector dans son bureau, lui faire un petit compte rendu du test de la pillule noire, et voir s'il n'avait pas déjà eu une idée pour la mission à Suna. Ensuite, peut-être, elle irait prendre un petit remontant à la taverne. Et encore, pas sûr...

La jeune femme serra son manteau contre elle, et pressa le pas. Elle serait sans doute mieux à l'intérieur. Mais non. Le dédale d'escaliers et de couloirs qui menait au bureau d'Hector était aussi glacial que l'air extérieur. Miho commença alors à se demander si elle n'aurait pas mieux fait de prendre son petit remontant avant d'aller voir le chef. Mais bon, ça n'allait pas être très long, sûrement. Et puis peut-être qu'il ferait chaud, à l'intérieur de son bureau.

Miho frappa donc pour la deuxième fois de la journée à la porte du chef.

- Hector-sama ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Chef des Déserteurs
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Ven 17 Oct - 16:15

Hector avait passé une journée désagréable. Outre le fait de ne pas trouver de solution pour isoler la soeur du Kazekage deux crétins avaient cru bon de venir lui demander une avance sur leur solde, certainement pour allé le dépenser à la taverne, et pas en lait de chèvre. Il les avait chassé d'un simple signe du doigt leur indiquant la porte, ces soulards n'étaient que des vauriens, mais ils étaient tout de même de niveau Chuunin. Il devait trouver une solution pour corriger ces deux imbéciles, et la solution frappa d'elle même à la porte.

-Entre !

Il était assis à son bureau, et leva le nez de son écran le temps de voir Miho entrer et s'asseoir. Il cliqua sur sa souris et se leva pour monter un peu le chauffage.

-Ta température à baissée considérablement, qu'est-ce que t'as encore foutu ?

Il coupa court aux tentatives d'explications de la jeune femme.

-Bon, on en reparla plus tard. Pour l'instant j'ai une mission pour toi.

D'un geste maintenant machinal il tourna l'écran vers Miho qui vu apparaitre les fiches de deux déserteurs à sale tronche.



-Tu connais ces deux crétins ? Ils me tannent sans cesse pour avoir des avances sur leur solde et les dépenser pour picoler...c'est la honte du village. Tu sais que j'essaie d'avoir une certaine éthique pour mes shinobi, je ne tolèrerais pas de débordements intempestifs. Corrige les, c'est ta mission prioritaire, et tu seras rémunérée.

Il désigna les pillules qui trônaient encore sur le bureau.

-Alors ? Mon nouveau joujou est-il à la hauteur ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaitoichi Miho
Désertrice droguée
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Ven 17 Oct - 16:45

-Entre !

Le ton sec employé était présage d'une entrevue moins agréable que celle qui avait eu lieu dans la matinée. Miho ouvrit la porte avec prudence, se demandant si elle avait bien fait de venir. Hector ne quitta son écran des yeux qu'une fraction de seconde, et la jeune femme songea qu'il passait peut-être un peu trop de temps sur cette machine infernale, pensée qu'elle regretta instantanément. Non, il n'y avait rien à reprocher au chef, même pas sa mauvaise humeur. La jeune femme s'assit à sa place, se recroquevillant sur elle même pour se réchauffer, et Hector se leva pour monter le chauffage, au grand soulagement de Miho qui se demandait si elle n'allait pas geler sur place.

-Ta température a baissé considérablement, qu'est-ce que t'as encore foutu ?

Miho, penaude, s'apprêta à présenter ses plus plates excuses en précisant quand même que c'était à cause de la pillule noire, mais elle n'en eût pas le temps. Il semblait que le boss avait posé cette question pour se montrer désagréable, et pas pour obtenir de réelles explications. Quoi qu'il en soit, un petit sentiment de malaise s'empara de la jeune femme, comme chaque fois qu'Hector lui reprochait quelque chose, et lui rappelait qu'il avait accès à des informations d'une grande précision sur elle et tous ses shinobi, et ceci en temps réel, et quelle que soit leur position. Y penser faisait froid dans le dos, bien que Miho ne pense pas avoir quoi que ce soit à se reprocher, et qu'elle soit consciente que toutes ces mesures étaient prises pour la sécurité du village. Enfin... Hector expliqua rapidement les raisons de sa mauvaise humeur, et Miho fut rassurée de constater qu'elle n'en faisait pas partie. Non, les fautifs étaient ces deux alcooliques, qui prenaient le chef pour un distributeur de billets et le village pour un centre de vacances. Pourtant, Hector n'avait pas vraiment l'air d'un animateur ou d'un directeur de centre hôtelier. Et ces imbéciles allaient payer leur manque de discernement.

- Oui, je vois qui c'est. Je vais m'en occuper, Hector-sama.

Les quatre petites pillules étaient toujours sur le bureau du boss, mais Miho les regardait avec moins d'envie que dans la matinée : elle en avait prise une peu de temps avant, et l'expérience de la pillule noire avait été assez douloureuse. Quoi qu'il en soit, les avoir en réserve était une bonne chose, ça lui permettrait de tenir plus longtemps avant de chercher un moyen de s'en procurer de nouvelles. A propos de pillule noire, Hector orienta la conversation sur le compte rendu du test.

-Alors ? Mon nouveau joujou est-il à la hauteur ?

Miho pesa soigneusement ses mots avant de répondre.

- Et bien... Du point de vue des sensations, il est quasiment divin. C'est le meilleur que vous ayez jamais créé. Par contre, l'augmentation des caractéristiques physiques s'arrête à la fin de la phase hallucinatoire. Ca a duré une petite heure, je crois. Et pendant les six heures qui suivent, la pillule provoque des tremblements, une baisse de température importante, des saignements de nez, des nausées et une chute des capacités physiques et mentales. Je n'ai pas pu me lever avant dix-sept heures, cet après midi. Et... j'ai froid. Mais au moment où je l'ai prise...

La jeune femme se replongea dans les bons souvenirs de la première heure, avec un léger soupir, cessant un instant de grelotter.

- Je crois que je ne me suis jamais sentie aussi bien, Hector-sama. C'était magnifique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Chef des Déserteurs
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Ven 17 Oct - 19:15

Hector éprouva un semblant de pitié pour la jeune femme qui n'éprouvait de l'extase qu'avec ses pillules. C'était tout de même triste que la seule chose dans ce monde qui provoquait du plaisir à une kunoichi de vingt ans fut la drogue...mais il allait encore se servir de ça. Une petite voix dans sa tête lui dit qu'il était machiavélique, ce à quoi il répondit tout haut avec un grand sourire.

-Merci.

Les grands yeux de Miho devinrent étincelants de reconnaissance.

-Ce n'est pas à toi que je parle.

Nouvelle déception. Il referma une de ses grandes mains sur les pillules et les flanqua dans un tiroir de son bureau.

-Je t'ai trop vue aujourd'hui. Va t'en !

Alors qu'elle s'exécutait, il lui glissa.

-Pour obtenir ce que tu veux...tu sais ce que je veux que tu fasses. Corrige moi ces deux saligauds, et tu auras ma reconnaissance.

Elle passait à présent le seuil de la porte.

-Hey ! Au fait ! N'oublie pas que je contrôle les paramètres de ton chakra. Si je m'aperçois que tu prends des pillules qui ne sont pas les miennes...ça bardera.

Il la laissa repartir...pauvre petite Miho. Il avait intentionnellement créé cette frustration pour qu'elle la déverse sur les deux ivrognes, c'était certain qu'ils allaient passer un mauvais quart d'heure. Puis quand elle reviendrait, il lui offrirait toutes ces pillules, peut-être même qu'il lui refourguerait une noire. Il s'étira de nouveau et déposa les pieds sur son bureau, suivant Miho sur l'écran de son ordinateur qui semblait se diriger droit vers la taverne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaitoichi Miho
Désertrice droguée
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Ven 17 Oct - 19:37

-Merci.

Miho ressentit une avalanche de reconnaissance à l'égard d'Hector. Il l'avait remerciée... C'était tellement rare... D'habitude il ne s'en donnait pas la peine. Mais cette fois il l'avait fait. La mauvaise expérience de la pillule noire s'effaça de sa mémoire. Les (rares) paroles aimables que le chef lui adressaient avait sur la jeune femme l'effet d'une drogue. Et c'était instantané. Mais, au moment où il remarqua l'expression joyeuse de Miho, le boss trancha dans le vif :

-Ce n'est pas à toi que je parle.

Et vlam. Prend toi ça dans les dents. La kunoichi tomba de bien haut. Elle avait eu l'impression d'avoir la reconnaissance d'Hector, et se sentait maintenant complètement ridicule et pittoyable. Mais son moral n'était pas encore au plus bas, Hector étant rarement aimable, elle avait pris l'habitude de subir ce genre de commentaire. C'est au moment où le chef la vira de son bureau comme une malpropre qu'elle se sentit le plus mal. Les avertissements n'arrangèrent rien à la chose, et Miho se posait une multitude de questions. Qu'est-ce qu'elle avait fait ? Rien, pourtant, rien de mal. Etait-ce parce qu'elle avait mal supporté la pillule noire ? Ou parce qu'il n'avait pas envie de la voir ? Mais dans ce cas, pourquoi lui avait-il demandé de revenir ? Avait-elle dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Ou s'amusait-il, encore ?

Quoi qu'il en soit, alors qu'elle s'inclinait avant de sortir du bureau, Miho sentit monter des larmes. Et, au moment où elle sortit du bâtiment, elle éclata en sanglots. La journée avait pourtant si bien commencé... Comment avait-elle pu tout gâcher à ce point ? La rage au coeur, la jeune femme se dirigea droit vers la taverne, bien décidée à se venger sur les deux ivrognes.


Se rend ici

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaitoichi Miho
Désertrice droguée
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Ven 17 Oct - 20:30

Revient d' ici

Jamais le chemin qui menait au bureau d'Hector n'avait été aussi difficile à parcourir. D'une part, parce que Miho n'avait rien avalé d'autre que des pillules de soldat (dont une assez redoutable) de la journée, et d'autre part parce qu'elle n'aimait pas plus que ça rester en compagnie du chef lorsqu'il était d'humeur maussade et se livrait à ses petites tortures psychologiques favorites. Mais le désir de récupérer quelques pillules, mêlé à celui de montrer au boss de quoi elle était capable, ainsi que de ne pas se prendre le savon de sa vie l'empêchaient de repartir en courant loin, loin du village des déserteurs.

Elle s'inquiétait aussi de la réaction d'Hector quand il remarquerait -il allait forcément le remarquer, si ce n'était pas déjà fait-, qu'elle avait presque tué l'un de ses Shinobi. Et s'il prenait mal le fait qu'elle ait appelé un médecin ? Et s'il trouvait qu'elle avait mal fait son travail ? Et si les deux andouilles avaient déjà oublié ce qu'elle leur avait fait subir ? Et si... et si...?

La jeune femme fit de nombreux efforts pour paraître calme et détendue quand elle arriverait au bureau, mais n'était pas certaine du résultat.

* Inspire... Expire... Inspire... Compte jusqu'à dix, allez... Tout ira bien... Il ne va pas te manger... Enfin... Calme... *

Mais son rythme cardiaque atteignait des sommets, lorsqu'elle frappa d'une main tremblante à la porte en murmurant, d'une toute petite voix :

- Hector-sama ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Chef des Déserteurs
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Ven 17 Oct - 21:39

Hector avait suivi chacun des gestes de Miho depuis son écran d'ordinateur. Elle était entrée dans le bar et avait emmené dehors les deux poches à gnole, et le chef avait immédiatement affiché les paramètres vitaux des deux hommes. Aucun des trois belligérants ne bougeait, il conclut donc pour l'utilisation d'un genjutsu. Les paramètres des deux crétins crevaient le plafond, leurs pouls auraient pu être les prochaines basses de la techno parade de Yuki. Il partit d'un grand rire, seul dans son bureau.

-Allez Miho-San, lâche les maintenant.

Mais les pouls continuaient leurs ascensions, devenant dangeureux pour les deux compères qui pouvaient perdre la vie a n'importe quel instant. Mais la furie s'arréta, et elle prit la direction du bureau. Ils n'étaient pas morts, et elle avait parfaitement remplie sa mission. Hector jeta un coup d'oeil aux paramètres de Miho : elle devait avoir faim et froid. Il décrocha son téléphonne et somma celui qui gardait le bâtiment d'allé lui chercher une soupe au poulet bien chaude et des dangos. Même si ce n'était pas les sucreries qui intéressaient le plus Miho en ce bas monde, ça allait redonner du sucre à son organisme et elle ne s'en porterait que mieux.

- Hector-sama ?

-Entre !

Elle entra et il lui désigna un fauteuil pour qu'elle s'asseye.

-C'est très bien, tu as menée ta mission à merveille, je suis fier de toi...

La porte du bureau s'ouvrit à la volée, le garde apportait ce qu'Hector lui avait demandé. Une soupe fumante aux morceaux de poulets et aux nouilles qui chatouillait les narines d'un fumet délicat et des dangos en brochette gorgés de sucre. Il déposa ceci devant Miho, ainsi que des baguettes détachables. Pour couronner le tout, le chef sortit les bonbons maziques de son tiroir et les déposa sur le bureau, du côté de la jeune femme.

-Mange, tu dois être faible après une journée comme celle la.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaitoichi Miho
Désertrice droguée
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Ven 17 Oct - 23:31

Lorsque Miho poussa la porte, son niveau de stress commençait à devenir franchement allarmant. Mais il diminua très fortement quand elle vit qu'Hector ne lui faisait non seulement aucune remarque désobligeante, mais l'invitait gentiment à s'asseoir. La jeune femme s'excécuta aussitôt, passablement rassurée. Une petite angoisse resta néanmoins jusqu'à ce que le chef prenne la parole.

-C'est très bien, tu as mené ta mission à merveille, je suis fier de toi...

Et cette fois, il semblait peu probable qu'il attende que sa seconde exprimme son ravissement pour stipuler que ce n'était pas à elle qu'il s'adressait. Miho laissa donc libre cours à sa joie, mais cela ne dura pas très longtemps : la porte s'ouvrit aussitôt, et pas délicatement. La kunoichi se retourna à la vitesse de l'éclair, prête à dégaîner un kunaï, avant de s'appercevoir qu'il s'agissait d'un garde qui apportait le dîner du chef.

* Bravo... Non, vraiment... Chapeau... *

L'esprit de Miho fut envahi d'un doute soudain lorsque le garde posa le plateau juste devant elle. C'était une plaisanterie, ou le chef lui avait-il vraiment fait apporter un repas ? Ou peut-être le garde était il un crétin fini, qui avait posé le plateau devant Miho sans raison particulière... Ou alors c'était pour ne pas risquer de salir l'ordinateur ? En tous cas, l'odeur que dégageait la soupe de poulet mettait l'eau à la bouche, et Miho réalisa qu'elle était affamée. Et puis le chef sortit les pillules. Il allait probablement les lui donner et lui demander de rentrer chez elle... Elle resta, hésitante, devant le plateau, jusqu'à ce qu'Hector confirme que c'était bien pour elle qu'il avait fait monter le dîner, et qu'il pose juste devant elle les petites pillules promises.

-Mange, tu dois être faible après une journée comme celle là.

Il fallut un petit moment à la kunoichi pour comprendre ce que le boss venait de lui dire. Mais dès que ce fut fait, elle s'empressa de regarder le chef, juste pour vérifier qu'il ne lui jouait pas un mauvais tour, puis se leva pour s'incliner et remercier sa délicate attention.

- Je vous remercie, Hector-sama...

* Tais toi et assied toi. Grouille. *

Miho s'assit devant son plateau repas. Elle crut rêver, un instant, mais tous les éléments semblaient converger dans la même direction : oui, elle avait le droit de manger ce qu'il y avait sur le plateau, et non, ce n'était pas la peine de se poser douze questions à la seconde. La toute première chose que fit Miho, juste après avoir de nouveau remercié Hector, fut de ranger les pillules dans sa petite boîte, et de ranger cette petite boîte dans sa poche secrète. Ensuite, elle s'attaqua au dessert. Les petites boulettes de sucre et de farine de riz étaient délicieuses, et la jeune femme sentit rapidement ses forces revenir. Elle était un peu génée de manger sur le bureau du chef du village, et releva les yeux vers lui, un peu inquiète, juste histoire de s'assurer qu'elle n'avait rien fait de mal. Avant d'entamer sa soupe, elle risqua une petite question :

- Et vous ne mangez rien, Hector-sama ?

Question qu'elle regretta aussitôt : le chef faisait ce qu'il voulait, il n'avait pas besoin de permission pour faire apporter son repas. Donc s'il n'en avait pas, c'était qu'il n'avait pas faim. Comme elle venait de dire -encore- une inepsie, Miho jugea bon de se rattrapper. Elle avait peut-être une idée pour avoir Ryoko.

- Au fait... je... j'ai un peu réfléchi, pour Suna. Et... Ryoko est à la tête d'une petite équipe de genin, il me semble qu'un des accompagnateurs de Suna avait fait une allusion à ce sujet, je suis vraiment désolée, tout à l'heure ça ne m'est pas revenu. Alors... il y a sans doute un moyen de savoir quand cette équipe partira en mission avec son sensei. A ce moment là, Ryoko sera très vulnérable, d'autant qu'elle cherchera avant tout à protéger ses élèves. Mais je ne sais pas si les services de renseignements auxquels nous avons accès permettent de connaître les dates des missions. A moins qu'on en provoque une... Mais ça risque d'être difficile...

En fait, Miho ne voyait pas vraiment comment parvenir à ses fins, mais elle était persuadée que coincer Ryoko en dehors de Suna était le seul moyen de la faire prisonnière. Ensuite, Miho contacterait son frère, et lui ferait tout un petit chantage. Oui, c'était une bonne idée. Mais il faudrait qu'elle fasse attention à ne tuer personne, sous peine de provoquer une guerre ouverte entre déserteurs et sunaïens. La jeune femme regarda finalement son bol de soupe, et commença à manger. Hector devait savoir que sa seconde n'agissait plus de façon intéressée, puisqu'il lui avait déjà donné des pillules. C'était peut-être un moyen de lui montrer qu'elle n'était pas à son service uniquement pour assouvir ses besoins en drogue ou parce qu'elle était coincée à Shishi depuis le jour de leur rencontre hasardeuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Chef des Déserteurs
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Sam 18 Oct - 1:37

Hector prit une pause habituelle, les doigts croisés et les jambes étendues. C'est ainsi qu'il se tenait lorsqu'il était à l'aise, Miho devait en avoir l'habitude maintenant.

-Je n'ai pas faim ce soir...je ne suis pas un gros mangeur de toute façon.

Il dévoilait peut de chose sur sa vie à ses shinobi, a vrai dire, seule Miho se voyait parfois disséminer quelques informations au compte goutte. Il était très secret, et seul les gens digne d'intérét finissaient à lui tirer les vers du nez. Bon, il ne s'étendait jamais assés pour qu'on puisse dévoiler un pan entier de sa personnalité, mais c'était déja pas mal. Il gratta ses mains puis pencha la tête vers la kunoichi qui pu admirer de très prét son visage d'alligator affamé.

-Tes informations sont utiles...très utiles. En fait, seule l'entrée au village de Suna me posait problème. Je vais faire jouer mes informateurs, et dès qu'elle sera de sortie avec son équipe, alors nous tuerons les genin à titre d'avertissement, et nous enlèverons Sawamura Ryoko.

La nuke-nin semblait se délecter de la soupe et des dangos, ce qui faisait plaisir à Hector. En bon noble, on lui avait apprit que la charité était une très bonne chose, mais autre chose animait son bonheur. Miho prenait du plaisir avec autre chose qu'une pillule était génial. Alors elle n'était pas perdu. Il allait l'utiliser encore un peu, puis il rendrait bientôt sa liberté. Il avait fait en sorte qu'elle ne reconnaisse que lui, qu'elle lui voue un culte. C'était à double tranchant, mais Miho avait fait tout ce qu'il attendait d'elle, tout. Il ne lui montrait jamais d'affection, et pourtant elle se décarcassait pour les moindres désirs de son chef.

*Tu n'as plus longtemps à tenir...accroche toi petite.*

-C'était bon ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaitoichi Miho
Désertrice droguée
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
320/320  (320/320)

MessageSujet: Re: Une visite matinale   Sam 18 Oct - 2:39

La soupe était vraiment délicieuse, et Miho la savourait lentement (enfin ça c'était sûrement parce qu'elle était brûlante...). La jeune femme se sentait nettement plus à l'aise que quelques minutes auparavant, et Hector lui même paraissait parfaitement détendu, à tel point qu'il se mit à parler de lui, fait assez rare pour être mentionné. Bon, ce n'était pas non plus une dissertation sur les ballets de son inconscient psychique, mais venu de lui, c'était déjà beaucoup. Et Miho en avait parfaitement conscience.

La petite kunoichi se tendit tout de même légèrement lorsque le chef s'approcha dangereusement. C'était dans ces moments là qu'il était le plus imprévisible, et il fallait reconnaître que son visage, au même titre que son allure générale, avait tendance à donner les chocottes à n'importe qui. Mais cette fois, elle n'avait pas à s'inquiéter. Certes, il était difficile, à première vue, de faire la différence entre un sourire sadique et un sourire tout court quand on ne connaissait pas bien Hector, mais Miho commençait à faire la différence. Quand il avait l'air de s'amuser comme un petit fou, c'était un sourire sadique. Mais cette méthode n'était pas toujours fiable, car le boss était capable de s'amuser de n'importe quoi ou presque. Quoi qu'il en soit, cette fois, la kunoichi ne s'était pas trompée dans son diagnostic, puisque Hector semblait satisfait, ce qui était normal, puisque la mission chère à son coeur prenait forme.

Et cette mission risquait d'être particulièrement délicate à accomplir. Miho savait cependant que si elle la réussissait, Hector serait ravi. C'était une motivation suffisante, même pour risquer sa vie. La jeune femme se sentait capable de tout pour être un peu plus appréciée du chef, bien qu'elle reste consciente qu'il n'éprouverait probablement jamais le moindre sentiment à son égard. En tous cas, elle ne voulait à aucun prix le décevoir, même si ses folies étaient souvent difficiles à satisfaire, et était prête à tout accepter de sa part. Elle ferait tout ce qu'il pourrait lui demander de faire, sans aucune limite. Une telle dévotion était proche de la folie furieuse, mais Hector l'avait ramassée dans un tel état qu'elle se sentait redevable. S'il n'avait pas été là, elle ne voulait même pas imaginer ce qu'elle serait devenue...

-C'était bon ?

Miho afficha un sourire jusqu'aux oreilles.
- Délicieux, Hector-sama. Merci encore.

Il ne restait rien d'autre dans le bol que de petits morceaux de coriandre (beurk), et Miho avait mangé tous les dangos. Elle avait repris beaucoup de forces, et tout ça grâce à Hector : s'il n'avait pas eu cette délicate attention, la jeune femme n'aurait probablement pas eu le courage de se préparer quelque chose, et serait montée directement se coucher dans son lit couvert de sang séché. Enfin, pour ce qui était de se coucher dans un lit couvert de sang séché, elle n'allait probablement pas y couper. Sauf qu'elle aurait sûrement l'énergie de changer les draps, s'il y en avait des prpres quelque part.

- En tous cas, cette mission s'annonce plutôt bien. J'ai déjà hâte d'y être. Vous pourrez faire regretter au Kazekage d'avoir manqué à sa parole.

Un autre sourire jusqu'aux oreilles. C'était une bonne soirée, finalement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une visite matinale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite matinale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite guidée : fort de Château-Lambert
» Visite guidée du Titanic
» Visite au Musée de CHARAVINES / PALADRU - Isère
» Qui veut faire une visite au Mont Saint Michel ?
» Ma visite chez Brasilia / scoop inside !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sen Sen :: Terres du pays des déserteurs :: Le village de Shishi :: Bureau d'Hector-
Sauter vers: