Naruto Sen Sen

Un forum RP dans l'univers de Naruto
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Senju Tsunehide. [ Hokage ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Senju Tsunehide
Hokage
Hokage
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 19/09/2008

MessageSujet: Senju Tsunehide. [ Hokage ]   Mar 23 Sep - 17:51

Nom : Senju
Prénom : Tsunehide
Sexe : Masculin
Âge : 35 ans
Taille : 190 cm
Poids : 77 kg

Village :
Konoha
Grade : Hokage

Nindô : « Ma lignée et mon héritage me portent, je soutiendrai Konoha à jamais. »

Description physique:

En déposant une œillade sur l’Hokage, on peut s’apercevoir que les contours de sa silhouette témoignent d’un corps bien proportionné. En effet, l’homme est élancé, la tenue traditionnelle qu’il arbore en général dessine les sillons d’un buste travaillé par le temps ainsi que les affres de l‘entraînement.
En ce qui concerne son visage, les traits sont durs. Il dégage une impression de sévérité palpable d’autant que les sourcils légèrement froncés en quasi permanence accentue ce sentiment assez pesant. Les lèvres sont fines, les yeux sont noirs à l’instar de sa chevelure qui est souvent laissée libre, répondant nonchalamment aux aléas de la bise de zéphyr. Son front est recouvert du bandeau dont le pan métallique est incrusté du symbole de son village, si cher à son cœur.
D’un point de vue purement vestimentaire, Tsunehide se laisse généralement draper d’un kimono dont la ceinture souligne un peu plus sa taille. A l’encolure, nous pouvons aisément repérer ce qui semble être un débardeur de maille gris foncé ainsi qu’un collier de cuir dont le pendentif est dissimulé sous le tissu.



Description mentale :
Le caractère générale de Tsunehide est à l’image de son allure : calme et posée. En effet, il ne se laisse que très rarement dépasser par les évènements, occultant un sang-froid déroutant dans les moments les plus délicats. Il est sage et réfléchi, il ne prendra aucune décision hâtive et ne s’arrête pas sur un avis figé. Cependant à ses yeux, les fautifs doivent faire leurs preuves, bien qu’il ne condamne personne, on ne gagne pas sa confiance si aisément.
L’Hokage en poste est bien loin du despotisme, il a conscience qu’il détient son grade et ses pouvoirs que par la délégation du conseil, en ce sens, il décline tout intérêt personnel pour se vouer entièrement, corps et âme à son village.
Mais pour se faire, il prône la rigueur et le sérieux au sein de ses troupes. Il peut paraître dur dans ses choix et ses manières de procéder mais il reste juste en tout point.
Sans doute qu’il tient cela d’un perfectionnisme sans doute maladif mais on peut lui trouver une circonstance atténuante : sa lignée. En effet, le passif de sa famille le pousse à devoir être à la hauteur, à ne pas entacher l’image de ses aïeux.




Histoire :

La petite enfance : un héritage trop lourd ?


A toute histoire son commencement, celui de Tsunehide trouve sa genèse il y a trente-cinq années de cela au sein du cocon du village caché de la Feuille. Il n’avait encore rien vécu si ce n’était son premier cri, qu’il devait déjà porter un passif lourd de prestige et de renommé. En effet, ce nouveau-né fut le descendant direct d’une lignée de leaders, de Piliers centrales du village shinobi de Konoha. Derrière lui, pas moins de trois membres de sa famille ont portés le titre honorifique d’Hokage, tous ayant influés sur l’histoire de la Feuille.
Tsunehide ne marchait pas encore qu’on le destinait à avoir les épaules assez solides pour devenir aussi glorieux que ses aïeux.
En partant de cette base, il était évident qu’il grandirait avec toujours cette sensation d’être observé, évalué et même comparé à ses illustre aînés. D’ailleurs, il a été conditionné pour répondre aux attentes de son entourage puisqu’avant son entrée à l’académie shinobi du village à sept ans, on lui avait conté les milles et une histoires de sa famille.

Le petit Senju était un petit garçon plein d’entrain et de gaieté, on pouvait sans doute remarquer un soupçon de naïveté dans son attitude. En même temps, l’âge voulait cela.
Malgré cela, on lui apprenait déjà les bases du combat, passant par quelques petits entraînements sommaires afin de le préparer à son entrée à l’académie du village.


« Kyaaaa ! Prend ça ! Ca ! Et ça ! »


Des sifflements métalliques, morceaux de fer fendant l’air et qui finissent leur chemin sur un tronc d’arbre…Du moins presque car seulement deux ont atteint leur cible alors que le troisième shuriken alla se perdre dans un buisson quelques mètres derrière.
Une demi-seconde après, un petit bout de bonhomme terminait son saut en posant genou au sol.
Le regard qui constatait le résultat de ses jets.


« Grn..Nuuuuuul !!! » S’exclama-t-il en se redressant, il tapotait des pieds contre le sol avec une moue sans équivoque. Il n’était pas du tout content de lui sur ce coup là.

Mais qu’il était mignon avec son visage sali par les efforts à l’instar de ses petits vêtements. Ce petit garçon était assez sérieux dans son travail mais manquait très certainement de lucidité voire de concentration pour pouvoir s’élever au dessus des autres.
Enfin bref, c’était dans un large sourire nouvellement retrouvé qu’il bascula en arrière pour s’échouer sur l’herbe, la respiration rapide, bras écartés alors que ses petites perles innocentes suivaient les nuages à travers le feuillage des la zone boisée.

Puis, une silhouette légèrement penché sur lui venait lui obscurcir le faciès. Par réflexe, il se leva vivement en se mettant face à la personne, position de garde ainsi que la mine froncé.


« Ah ! C’est vous. »

De toute évidence, le petit garçon connaissait le nouveau venu, il relâcha ses appuis.

« Je vois que tu te prépares pour l’académie, c’est bien. Il est temps que l’on ait une conversation toi et moi. »

La voix du nouveau venu était imprégné des méfaits du temps. Une vieille personne sans aucun doute.


« Pourquoi ? Qu’est-ce que j’ai fait ? C’est pas moi le vase, j’ai pas fait exprès, il est tombé tout seul, si-si ! »


Et un rire surgit devant la plaidoirie du petit garçon. La vieille personne secoua négativement le visage avant d’ajouter :


« Non-non Tsunehide, je dois te montrer quelque chose. »


« Ah…Si c’est qu’ça. Ahem, ça reste entre vous et moi pour le vase hein ? Hihi »


Comme seule réponse de la part de l’homme : un air rieur.

Mains derrière la tête, le tout jeune Senju se mit à suivre le « vieux sage ». Ils traversèrent tranquillement le village jusqu’à gravir les marches menant à une esplanade, celle où l’on pouvait admirer la colline rocailleuse, incrustée des bienfaiteurs de Konoha.

« Pourquoi vous m’avez amené ici ? Hein ? »

« Allons-allons, arrête de t’agiter Tsunehide. Je vais éclairer quelques petites choses au sujet de ta famille… »

« Ah ? Heu d’accord ! »

La main du vieil homme se posa au niveau de la nuque de Tsunehide et ils s’approchèrent de la rambarde pour faire face aux visages de pierre.


« Tu sais déjà certaines choses Tsunehide mais pour te préparer au mieux au futur qui te tend les bras, tu dois savoir exactement qui tu es… »


« Bah j’suis Tsunehide… »

« Tais-toi. »

« D’accord… » *Pff aucun humour*

« Bon. Comme tu le sais déjà, ces visages représentent tous les Hokage. Parmi eux, trois font partis de ta famille. Shodaime, le premier, a fondé ce village au termine d’une lutte titanesque mais c’est aussi ton arrière-arrière grand père.
Nidaime, le second, a été dans la continuité de Shodaime, il était le frère de celui-ci.
Puis enfin, Godaime, la cinquième, la spécialiste en médecine, on dit même qu’il n’y a jamais eu son égal en la matière, ayant véritablement réalisé des miracles grâce à ses secrets sur les jutsus médicaux mais ça, tu le sais aussi, étant donné qu’elle était ta grand-mère. »


« Heu ouais et puis ? » *Il devient gâteux...*

« Tu sais ce que tout ça veut dire ? »

« Ahem non pas trop. » *Hey, j'ai que six ans moi"

« Tu es le descendant direct de cette lignée mais le plus important c’est que tu as ce que tout le monde attendait dans le clan depuis Shodaime…L’hérédité. »


« L’hérédikoi ? C’est quoi ça ? » *Si tu t'mets à sortir des mots compliqués.."

« Celle d’être en accord parfait avec la nature, t’expliquer en détail serait sûrement compliqué pour toi mais tu as reçu ce pouvoir unique. Celui qui apparaît uniquement dans ta lignée. »


« Ah ouais quand même…Mais pourquoi le frère de grand papi ou même mamie l’ont pas eu ? Puis comment vous le savez que j’ai l’héréditruc ? »

« On ne peut l’expliquer concrètement, on a que des hypothèses, rien de plus.
Nous savons que tu l’as par le seul fait que ton chakra raisonne avec les mystères de la vie, de la nature. Nous le savons depuis ta naissance, tu ne contrôles pas encore cette compétence innée mais cela viendra…Naturellement, il est en toi. »


« Ah…Mais pourquoi vous m’annoncez ça en fait ? J’comprends pas. »

« Avec ton pouvoir, on te verra comme un symbole. Celui-ci a permis de fonder notre village bien aimé. Ton sang est celui qui appartient à ceux qui ont fait de Konoha ce qu’il est aujourd’hui… »

« …Et donc…Je vois… »

Bizarrement, cette nouvelle ainsi que ce semblant de prise de conscience ne réjouissait pas Tsunehide. Ce sourire habituel s’estompa au fil des secondes, son esprit ouvrait les yeux si l’on pouvait dire. Il soupira alors que ses prunelles se relevaient en direction des visages de roches.

« Je dois te laisser mon petit. Sois fier de ce que tu es. »

Sur ces belles paroles, le vieillard reprit sa route, quittant les lieux.

Quant au petit Senju, il était plus que pensif. Tétanisé par l’ampleur de ce qu’on attendait de lui ? Des espoirs qu’on lui attribué d’emblé ? Il ne bougea pas le moindre doigt, ses yeux étaient rivés sur la colline des Kage et notamment sur la face de Shodaime…


Dernière édition par Senju Tsunehide le Dim 12 Oct - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senju Tsunehide
Hokage
Hokage
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 19/09/2008

MessageSujet: Re: Senju Tsunehide. [ Hokage ]   Lun 29 Sep - 21:01


Bienvenue à toi, nouveau shinobi de Konoha.


Monticule de poussières qui s’aventure dans les rues du village et à son extrémité : un garçon qui a bien grandit depuis la première révélation le concernant il y a quatre années de cela. Il était en train de dévaler les allées de la cité à grandes enjambées, slalomant de part et d’autre et ce, pour atteindre le fond du village.
Sa chevauchée infernale était destinée aux marches menant à la fameuse esplanade qui offrait une vue imprenable sur Konoha mais surtout sur la façade rocheuse. Tsunehide avait pris pour habitude de faire cette petite escapade depuis qu’on lui a avoué qu’il était vraiment ou plutôt, ce qu’il représentait.
Le voici qu’il bondit pour atterrir sur la rambarde et alors qu’il cherchait dans sa petite sacoche en bandoulière, il s’exclama à l’encontre des figures.


« Ca y’est ! Attendez j’vais vous montrer !!! »


L’immense sourire sur les lèvres et enfin, sa main extirpa un bandeau qu’il brandissait puis tendait en direction de ses aïeux.


« Vous avez vu ? Grand-papi, frère de grand papi et mamie ??? VOUS AVEZ VU ? Aujourd’hui j’suis devenu un shinobi de Konoha! Un vrai ! C’est un vrai bandeau hein ! J’l’ai pas volé !
Puis j’ai la sacoche, les kunaï, les shuriken, les étuis et tout et tout. Je suis un Genin maintenant ! »


Dans la voix de ce garçon qui avait désormais onze ans, on pouvait ressentir une fierté presque palpable. En venant à cet endroit pour cet évènement précis, nul doute qu’il cherchait également la fierté de ses aînés, de là où ils étaient.

« Cela aurait été mieux si tu avais réussis ton examen dés le premier coup…Tsunehide. »

« … » *Rabat-joie !*

En effet, le petit Senju avait échoué à son premier test pour devenir Genin il y a un an. Ce petit avait ce truc qui le différenciait des autres, la petite chose qui faisait qu’il n’était pas comme les autres mais malheureusement pour les membres de son entourage, il faisait que le strict minimum.
Et ça, le vieillard que l’on a connu ne manquait pas une occasion de le lui faire remarquer.


« Le plus important c’est que j’sois devenu Genin nan ? »

« Heureusement que c’était qu’un examen. Dans les missions qui t’attendent, tu n’auras jamais le droit à une seconde chance. »


« C’est dingue le talent que vous avez pour pourrir la vie des gens. »

« Ne sois pas impertinent. »

« Désolé… »

Tsunehide baissa lentement son visage tout en descendant de la petite rambarde. Lui qui était si heureux d’être devenu un ninja se voyait rapidement démolir. Le rayonnement de son faciès laissait place à une triste mine.

« Mais c’est vrai, tu es un Genin à partir d’aujourd’hui et c’est à ce jour-ci que je dois te donner quelquechose. »

Le vieil homme sortit de sa poche un collier avec en son extrémité, un pendentif. Celui-ci vint lui enfiler autour du cou.
Tsunehide était emprunt d’une mine très curieuse sur le visage, triturant le pendentif tout en affichant un air des plus interrogateur.


« Qu’est-ce que c’est ? »


« Le collier de ta famille, ta grand-mère disait qu’il portait chance à celui qui le portait dans la réalisation de ses rêves…Il te revient de droit Tsunehide. »

Bien entendu, ce mystérieux vieillard garda le secret que renfermait le collier des Senju, pour le moment, Tsunehide n’était pas obligé d’en avoir connaissance. Le but étant juste de lui rappeler qu’il devait être à la hauteur, encore et toujours et que cette attitude dilettante devait s’effacer. Un Senju qui a LE pouvoir se devait d’être un shinobi d’exception et un jour, reprendre le contrôle du village.
Quant au Genin Senju, il admirait cette pierre qu’il maintenait entre les doigts

« Je vais te laisser mon garçon. Sois plus sérieux et rigoureux dans ton entraînement…Cela pourrait te jouer des tours plus tard, à toi, ou d’autres. »


Les paroles du vieil homme qui quittait l’esplanade laissèrent le petit Senju perplexe. Mais bon, il secoua du chef avant de se tourner de nouveau vers la colline. Ses yeux voguant du pendentif jusqu’à la roche.

« Je serai digne de vous ! Il verra ! »

Serrant fort son pendentif, Tsunehide se mit à courir.

A quoi pouvait penser cet homme âgé qui semblait essayer de façonner le descendant Senju ? Mauvaises intentions ou bienfait du village ? Des questions, simplement sans réponses pour le moment.



L’équipe Genin numéro 9 !


Quelques jours après la remise des bandeaux à l’académie, la nouvelle promotion Genin fut convoquée pour passer à la constitution des équipes.
Le petit Senju était bien entendu présent avec l’enthousiasme qu’on lui connaissait. Il écoutait l’énumération de noms et des équipes qui défilaient. A vrai dire, il avait de plus en plus de mal à se tenir en place, pressé de savoir avec qui il serait mais aussi la hâte de commencer véritablement sa vie de shinobi de Konoha.
Puis enfin…


« Equipe numéro 9 : Yukiko Saya, Senju Tsunehide, Oko Shiro. »

Le petit Tsunehide posa alors son regard sur ses deux nouveaux coéquipiers. Un sourire complice fut partagé entre eux trois. En effet, ils se connaissent et s’entendent bien et pour dire vrai, tous les trois avaient l’infime désir de faire partie de la même équipe. Comme quoi, le hasard faisait bien les choses ou alors était-ce prémédité…?
Bref, les réflexions seraient bonnes dans quelques années…
Saya était une bien jolie jeune fille, douée pour allier douceur et fermeté. Elle était faite pour réguler et apaiser les dissensions dans un groupe, elle excellait dans la maîtrise de son chakra et celle-ci voulait se destiner au Genjutsu.
Shiro quant à lui était le grand acolyte de Tsunehide, des partenaires d’imbécilités ce qui avait la fâcheuse tendance à faire sortir Saya de ses gonds par moment. Shiro avait une faculté innée pour le Taijutsu, ses coups étaient aussi rapides que douloureux, ce petit gars ne lâchait rien au combat.

Un lien très fort unissait ses trois petits là. Quand ils regardaient la plupart des autres groupes, ils étaient content de si bien s’entendre, ce qui promettait un travail efficace.
Il s’étaient fait le serment de ne jamais laisser l’un d’entre eux au combat, ils composaient une même vie.


« Cette équipe sera sous la responsabilité du Jounin Hanzû. »

Quant à ce Jounin instructeur, dés la première impression, Tsunehide avait un drôle de pressentiment à son égard, ce sourire un peu trop exposé pour être sincère troublait le petit Senju qui le fixa durant quelques secondes.
A ce moment là, Tsunehide ne pouvait expliquer le pourquoi de ses doutes concernant Hanzû mais voilà, rien n’y faisait…


Bref.
Nous avons donc l’équipe 9 de Konoha.
Celle-ci ne tardait pas à se mettre au travail avec leur Instructeur. Comme toute jeune équipe Genin, en dehors de leur entraînement en équipe, ils s’adonnaient à de fameuses missions pas très folichonnes comme nettoyer les toilettes de l’académie, ramasser du bois pour des personnes âgées, transporter des colis d’un bout du village à un autre.

Cependant, les compères Tsunehide-Shiro saupoudraient ces tâches avec leur éternel esprit enfantin, faisant des paris aussi débiles que les autres sous les yeux exaspérés de Saya qui se retrouvait au beau milieu de cette mascarade. Comme une grande sœur, elle prenait le temps pour les remettre en place, leur faire la leçon et tout ça pour finir dans un éclat de rire collectif.
Cette équipe était vraiment belle à voir, leurs esprits étaient complémentaires au même titre que leurs talents et compétences.
Ils faisaient réellement un beau travail ensemble sous l’œil inquisiteur d’Hanzû, dont le regard faisait toujours frissonner Tsunehide…

Ce Jounin était efficace, il leur apprenaient beaucoup de choses et se montrait à l’écoute mais rien n’y faisait, le petit Senju était de plus en plus méfiant, notamment lorsqu’Hanzû venait « l’espionner » au cours de l’entraînement personnel de Tsunehide qui manquait toujours ce petit truc pour franchir un pallier : la concentration, la rigueur, l’abnégation. Des choses qui lui permettraient de devenir un ninja d’exception.


« Pourquoi vous m’espionnez ? »

Demanda Tsunehide en achevant un petit enchaînement basique, dénué de précision et d’efficacité. Les sourcils du petit se fronçaient peu à peu tout en se tournant vers l’un des arbres.

« Je ne t’espionne pas Tsunehide, je fais comme avec Saya et Shiro, je viens constater tes progrès. »

Le ton du Jounin était calme, sûr de ses intentions avec cet éternel sourire qui trônait sur ses lèvres blafardes.


« Mouais… »


La réponse se tenait, après tout, c’était leur instructeur, c’était logique qu’il vienne superviser ses élèves, d’autant qu’il a toujours été de bons conseils.
Hanzû quitta son perchoir pour rejoindre son élève.


« Tu as des capacités Tsunehide, un véritable talent…Mais tu ne l’exploites pas. J’ai même envie de croire que tu te reposes sur tes acquis, sur ton héritage. Mais si tu ne travailles pas ton don ainsi que ton mental, tu ne seras jamais à la hauteur de tes ancêtres. »


« … » *On croirait entendre le vieux.*

« Le village aura besoin de quelqu’un comme toi un jour, les habitants comptent sur toi. Tu es un Senju…Un Senju qui a le pouvoir du Premier. »

« Je sais…Mais j’suis qu’un Genin, ne me demandez à onze ans d’être le plus puissant des shinobi. »

« Vrai…Mais dis moi Tsunehide, sais-tu qu’un Uchiha a déjà été chef des Anbu à même pas quatorze ans ? »


« Gné ? Impossible. »

« C’est pourtant la vérité. Oh, cela s’est passé il y a bien des années mais comme quoi, avec un don et du travail, on peut bousculer les normes. »

« Vous avez sans doute raison Hanzû-sensei… »

Le Jounin ne dit plus un mot et disparut dans un cortèges de plumes noires.
Quelques minutes plus tard, la venue de Saya et Shiro vint perturber les songes du Senju.


« Ohayo Tsuneeee’ ! »

Hurlait la jeune Genin en levant le bras pour lui faire signe.


« Tu viens t’entraîner avec nous ? » Demanda Shiro.

Leur présence effaça les doutes de Tsunehide et celui-ci se remit à sourire de plus belle, à pleine dent et les rejoignit en courant à toutes enjambées.

« On y va ! »

Il n’arrêta pas sa course et poursuivit son chemin en bousculant gentiment ses amis tout en s’écriant.


« Le dernier arrivé au terrain d’entraînement devra laver les pieds des deux autres ! »

« Tricheur ! »

« Tsunehideeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !!! »

La joyeuse petite bande alla donc s’entraîner, Shiro arriva le dernier le pauvre.
Leurs entraînements étaient de plus en plus intense au fil des mois d’autant qu’un évènement important approchait : l’examen Chuunin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senju Tsunehide
Hokage
Hokage
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 19/09/2008

MessageSujet: Re: Senju Tsunehide. [ Hokage ]   Jeu 2 Oct - 16:17

*************

Quelque part dans le village, à l’abri des regards et des oreilles indiscrètes.


« L’examen Chuunin approche, inscris l’équipe 9. Il est temps de passer à notre première étape : l’adoubement du Senju par l’opinion. Il en va de notre futur. »

« Vous en êtes sûr ? L’équipe passera aisément les deux premières épreuves mais je ne sais pas s’il sera prêt pour les joutes en duel. »

« Tu remets mes directives en doute ? »

« Désolé. »

« Peu importe, il le devra. Le village ne pourra accepter que celui qui a reçu le pouvoir du Premier ne soit pas présent lors de cet examen. Il DOIT être le nouveau symbole de Konoha. »

« Sinon cela fragilisera nos plans. »

« Tu as tout compris. »

**************

Et voilà, on y était : le premier jour de l’examen Chuunin. Quelques mois s’étaient écoulés et l’équipe pris une année de plus.

Nos trois petits Genin se rendirent dans l’un des bâtiments du village faisant office de salle pour la première épreuve. Ils étaient détendus, sereins, faisant même preuve de suffisance alors qu’ils n’étaient que des novices comparés à certains équipes qui se présentaient pour une énième fois.

Mais ils avaient raison d’être aussi certains car cette première épreuve fut une réussite pour le trio. Un peu de jugeote et de bon sens auront suffit pour se déguerpir du casse-tête théorique et stressant de cette première épreuve

La seconde épreuve n’avait pas changé depuis l’avènement de cet examen. Il s’agissait d’une épreuve pratique par équipe, un rouleau était confié à chaque équipe et chacune d’elle devait s’emparer du rouleau complémentaire détenu par une autre équipe.

Lorsque l’on connaissait la fusion qui existait entre Saya, Tsunehide et Shiro, cela s’est avéré une partie de plaisir pour eux.
Saya excellait dans l’art des illusions et n’avait aucun mal à plonger les opposants dans un genjutsu, d’une façon des plus anodines. De même, se trouvant dans un milieu naturel, végétal, Tsunehide était aux anges, manipulant la végétation avec une aisance certaine, il utilisait ceci pour immobiliser ses adversaire. Pour finir Shiro terminait souvent le travail, percutant au corps à corps en s’appuyant sur l’immobilisation des adversaires par ses comparses.
Il ne leur fallut que très peu de temps pour délester le rouleau d’une équipe qui vu le bandeau, était de Ame.


« Et voilà l’travail ! » Dit Shiro, le sourire aux lèvres après avoir choppé le parchemin.

« Héhé bien joué mon gars ! »
Ca, cela venait du Senju qui se servit d’une épaisse racine comme toboggan afin de rejoindre son acolyte.

« Vous avez été géniaux les garçons ! » Evidemment, c’était Saya qui les rejoignit une fraction de seconde après.

« On a tous assuré Saya ! Maintenant qu’on a le rouleau, on a plus qu’à l’amener à la tour. J’pense qu’on doit être les premiers, cet examen, c’est du gâteau ! »


« Ca tu l’as dit, ça va même finir par m’ennuyer… » Dit Shiro en s’étirant tout en soupirant.

« Ohw-ohw ! Calme, l’examen n’est pas encore terminé. »

« Pffff c’est tout comme, t’as bien vu comment on a facilement écarté ces rigolos, ils n’ont pas eu l’temps de comprendre c’qui leur arrivait. »

« Et alors ? Ca prouve rien. »

« Arrêtez de chipoter pour rien vous deux. »

« C’est lui !»

« C’est elle !»

« Ralala de vrais gosses. » Shiro qui prit l’initiative d’entamer la marche, commençant à voguer de branche en branche.

« Tu peux parler ! »

« Il se prend pour qui lui ? »

Pauvre Shiro, lui qui voulait se monter diplomate pour une fois, se voyait devenir la cible de ses deux amis.
Quelques chamailleries durant le trajet, rien de bien méchant bien entendu, cela a toujours été bon enfant entre eux, tirant parfois de la comédie.
Et les voici arrivé à la tour.


Le trio gravit les marches d’une façon assez nonchalante, notamment les deux garçons. Concernant Saya, elle était du genre à ne pas tirer de conclusions hâtives. Certes, ils n’ont eu guère grand mal à s’emparer du rouleau mais comme elle l’avait mentionné à Tsunehide, ils ne pourront souffler que lorsque l’examen sera terminé.
Tsunehide, disposé entre ses deux compagnons, avait le sourire large et suffisant. Son équipe était performante et visiblement au dessus du lot alors pourquoi douter ?
Ils firent halte lorsqu’un des membres du comité d’organisation de la seconde épreuve leur barra la route, bien entendu, ce fut pour s’assurer qu’ils détenaient les deux parchemins en leur possession et les certifier.

« Bien. Allez attendre dans la grande salle avec l’autre équipe. »

Les yeux de Tsunehide étaient prêts à filer de leurs orbites à l’instar de Shiro d’ailleurs.

« Hein ? L’autre équipe ? Mais…On n’est pas les premiers ? Y’a une erreur non ? »


« Aucune. »

La réponse était claire. Celle-ci avait eu force de gifle monumentale dans l’arrivisme du Senju. Une équipe a su surpasser l’efficacité et la rapidité du trio ? Il en resta sans voix, prisonnier dans un mutisme sans équivoque, doublé d’une immobilité statuaire.
Même chose pour Saya, même si elle avait mis en garde ses coéquipiers concernant leur attitude, elle était bien consciente de la force de leur travail d’équipe et le fait qu’un autre groupe puisse avoir un ascendant sur eux l’étonna.
Shiro, lui, était entre ses deux amis, un bras autour de leurs épaules.


« Hé les copains, pas besoin de stresser. Saya nous a bien dit que ça voulait rien dire d’être là les premiers alors on y va, on fout deux-trois roustes à nos adversaires et on s’fait un petit ramen à la fin pour fêter notre titre de Chuunin, ça roule ? »

L’intervention de Shiro qui affichait un énorme ris à l’encontre de ses compagnons ne pouvait qu’étirer les lèvres de ceux-ci.
C’était ça leur relation aussi, il y avait toujours quelqu’un dans cette équipe pour relever les autres, quoiqu’il advienne. Toujours quelqu’un qui avait l’attitude, les gestes et les paroles pour effacer les doutes planant dans les esprit afin de laisser place à un enthousiasme nouveau.
Tsunehide et Saya acquiescèrent d’un hochement du menton bien appuyé.

Ils se rendirent dans le grand hall, espace qui servira pour les joutes avant le tableau final et eurent donc connaissance de cette équipe qui se présentait comme rivale. Un trio venant de Suna, composé de la même façon que la leur : deux garçons et une fille.
Les deux équipes se jaugèrent sans vergogne car même si l’équipe numéro 9 de Konoha était arrivée après eux, les Genins de Suna s’en méfièrent également. Autant dire que si confrontation il y avait entre eux, cela serait plus que bouillant…


En parlant de confrontations, celles-ci commencèrent après que toutes les équipes ayant récoltés le second rouleau furent arrivées.
Ces combats en un contre un étaient des éliminatoires pour comme dit, le tableau final qui aura lieu un mois plus tard au cœur même du village de la Feuille.
Les duels étaient tirés au sort et chaque Jounin référent était présent, par conséquent, Hanzû était aux côtés de son équipe.

Saya était la première des trois à rentrer en piste sous les encouragements du duo masculin de son équipe. Celle-ci fut opposée à un Genin de Taki.
Autant dire que ce fut bref et expéditif car la jeune Kunoichi n’aura eu besoin que d’une minute pour terrasser son adversaire en le plongeant dans une réalité façonnée par ses soins. L’audience était prise de silence face au chef d’œuvre réalisé par Saya, sauf bien entendu Tsunehide et Shiro qui connaissaient les talents de leur amie et qui ne perdirent pas l’occasion d’hurler la victoire de celle-ci qui restait humble et modeste, la classe à l’état pur cette petite.
Hanzû n’était nullement étonné également et se contenta d’un sourire pour gratifier son élève.


Deux combats plus tard qui ont vu deux des trois Sunaîens triompher, ce fut au tour de Tsunehide d’entrer dans la danse.
Son adversaire était un autre Genin de Konoha qui se présentait pour la troisième fois à cette épreuve, autant dire que celui-ci était plus que revanchard bien qu’il soit dénué de talent particulier.
Seulement, sa motivation était telle qu’il mis notre Tsunehide dans une situation des plus délicates. Le descendant Senju éprouvait les pires peines du monde à révéler tout son potentiel au cours de ce combat.
Il en sortit victorieux, oui, mais face à un adversaire présenté comme sans véritable avenir dans le monde shinobi, on ne pouvait pas dire que la victoire fut belle et pourtant, il était content de lui, satisfait d’avoir vaincu son adversaire.
Pour Tsunehide, peu importe la manière, tant que l’objectif était atteint, c’était le principal mais Hanzû lui, contrairement à Saya et Shiro, affichait une mine désabusée devant le comportement de son élève qui se contentait de bien peu.


*Ce garçon ne comprendra jamais…*


Tsunehide était le seul à afficher des blessures sur le visage ainsi que sur le corps mais son sourire lui, était intact.
Le trio était qualifiait pour la phase finale de l’examen, heureux d’avoir passé cet obstacle ensemble mais…Tsunehide ne laissait rien présager de bon pour le mois prochain et dans l’ombre, on en était conscient…


***************

« Tu avais vu juste sur Tsunehide…Dans un mois…Rien qu’un mois, tout le village saura que le descendant du Premier n’est rien d’autre qu’un incapable ! »

« Dés qu’il n’est plus avec ses partenaires, il perd confiance en lui. S’il gardait cette confiance, il serait à la hauteur de nos espérances. »

« Sauf qu’il sera de nouveau seul pour les combats. Même pas fichu de battre comme il se doit ce ninja de pacotille que nous avions envoyé pour ce duel. On fonce droit dans le mur et il embarque tout notre plan dans son échec. »

« Il doit garder cette confiance qu’il a en équipe pour ses combats. »

« Alors vous attendez quoi tous ? »

« Bien »

« Vous n’avez qu’un mois. Dispersion ! »

*****************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senju Tsunehide
Hokage
Hokage
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 19/09/2008

MessageSujet: Re: Senju Tsunehide. [ Hokage ]   Mar 7 Oct - 19:17

Tout le monde avait remarqué le manque d’implication personnel de Tsunehide. Avec son équipe, il réalisait des prouesses, faisait preuve d’un réalisme et d’une efficacité redoutable mais individuellement, le Senju perdait toute crédibilité. Non pas qu’il n’avait guère le niveau, bien au contraire, mais il ne détenait pas d’estime vis-à-vis de lui. Sans ses coéquipiers, il se sentait faible, sans repères, sans soutien.
Après son combat, il essayait de relativiser mais derrière ce voile, il savait très bien qu’il n’avait pas été à la hauteur et qu’il avait sans doute déçu les personnes qui croyaient en lui mais aussi celles qui n’étaient plus de ce monde.

Comme à chaque moment de doute, Tsunehide trouvait son refuge devant la falaise des Hokage. Trois de ces figures ont partagés le même sang que lui, tous ont été des shinobi d’exceptions dés leur plus jeune âge mais lui, semblait déroger à la règle…
Tsunehide fut rejoint par ce vieil homme en qui il accordait une confiance totale.


« Pourquoi j’y arrive pas ? Pourquoi j’suis pas comme eux ? »

« Tu as tout ce qu’il faut pour être comme eux mon garçon, mais pas le mental, tout simplement. »


« Pourtant avec Saya et Shiro… »

« Je ne parle pas de ce que tu accomplis avec eux. Je parle de toi et uniquement toi. Pourquoi tu ne te bats pas de la même manière lorsqu’ils ne sont pas avec toi ? »

« Baaaah j’sais pas moi. »

« Je vais te le dire même si je suis persuadé qu’au fond de toi, tu le sais. Pour toi, Shiro et Saya sont des murs porteurs, s’ils ne sont pas à tes côtés, tu t’écroules ce qui relève d’un manque total de confiance en tes capacités. »

« … »

« Mais ce n’est pas tout. Pourquoi tu n’as pas confiance en toi ? D’un point de vue individuel, tu n’as pas travaillé aussi durement que tes coéquipiers, tu te reposes sur ton équipe pour palier tes carences personnelles, ce qui fait que dés qu’ils ne sont plus là, tu n’es pas à la hauteur, tu es face à toi-même. »


« Mais…Le travail d’équipe, c’est important nan ? »

« Bien sûr qu’il l’est…Autant que le travail personnel.
Si tu ne te fais pas violence, tes coéquipiers vont encore creuser l’écart et à terme, tu seras plus un fardeau pour eux qu’un atout, dans ton équipe, l’équilibre n’existera plus.
De même, lors de missions périlleuses, ce sont tes qualités ainsi que tes décisions en tant que chef d’équipe qui pourront sauver la vie de tes camarades. »


« Peut-être que tout ça c’est trop dur pour moi, que j’suis pas fait pour ces trucs là. »


« Ne dis pas de bêtises Tsunehide. Les doutes font parties de la vie, si on ne doute pas, on ne peut avoir conscience de nos faiblesses et on ne peut donc pas avancer. »


« Mais vous avez vu les gens après mon combat ? J’me suis senti honteux. »

« Alors fais les taire. Tu connais la solution ? »

« Le travail ! »

« Tu as compris. »

Le Senju pouvait toujours compter sur lui. Certes, il lui mettait souvent la pression mais il savait trouver les mots justes pour faire comprendre les choses à Tsunehide.
Dans le fond, le Genin se laissait aplatir par ce qu’il était, par ce qu’il avait hérité et par les attentes qu’on avait autour de lui. Mais le bon côté de tout ceci, c’est que des gens croyaient en lui et il ne pouvait pas les décevoir, cette croyance lui donnait des ailes et il venait de s’en rendre compte à ce moment précis, en discutant avec le Sage.

C’est un Tsunehide revigoré et plein d’entrain qui se plongea à l’entraînement, seul, pendant un mois. Il alla se ressourcer dans la forêt avec le strict minimum. Son chakra était en résonnance avec la nature, c’était son allié, il partit s’exercer, se faire souffrance au sein même de la végétation.
Durant un mois, personne au village n’avait vu le descendant Senju.
Il s’était mis dans la situation qui lui posait le plus de problème : être seul, face à tout.
De cette manière, il ne pouvait compter sur ses coéquipiers et amis.
Dans cette condition, il se forgea surtout un nouveau caractère, il était de plus en plus exigeant vis-à-vis de lui et quand on est seul on ne peut donc se fier qu’à une personne : soi même.

Le mois passé, il était temps pour lui de revenir au village pour la dernière étape de l’examen Chuunin. Chez les hauts dignitaires tout comme dans les rues de Konoha, on parlait essentiellement du Senju, notamment du fait que très peu donnait cher de sa peau d’autant que son adversaire désigné n’était que…Le chef d’équipe du trio de Suna. Celui-ci était un expert des armes, doublé d’une rapidité déconcertante, il pouvait manier pas moins de huit katanas au court d’un combat et avait soif d’humilier le descendant du fondateur de Konoha.
Au village, il trouva ses amis, Shira et Saya, qu’il n’avait vu depuis quatre semaines. Les retrouvailles furent chaleureuses mais ils avaient retrouvés un Tsunehide changé, plus humble, moins arrogant, plus posé et calme. Même physiquement, le Senju s’était renforcé, sûrement son entraînement intensif en Ninjutsu qui l’avait gonflé à bloc. Il dégageait quelque chose d’étrange, comme une sorte d’aura.

Le changement était radical, en l’espace de seulement un mois, Tsunehide avait trouvé de nouvelles valeurs, de nouvelles qualités en lui. Ses amis parlaient même de charismes vis-à-vis de ce petit bonhommes qui n’avait que douze ans.
L’attitude était belle mais, avait-il progressé en combat ? A ça, il répondait simplement qu’il fallait se rendre à l’arène pour le constater.

C’était l’heure, celle du combat. Tsunehide était positionné au centre de l’arène, face à son adversaire Sunaïen alors que l’arbitre donnait les consignes et notamment la règle qui avait changée. En effet, ce n’était plus sous forme de tournoi que se disputait l’épreuve. Maintenant, les Genin étaient jugé sur une seule joute, une seule chance pour montrer de quoi ils étaient capables…

Le Genin répondait par un sourire aux provocations verbales de son vis-à-vis.
Les tribunes étaient combles, les grands seigneurs féodaux présents, à l’instar des Kage.
Le peuple était également venu en masse, certains pour la curiosité de voir Tsunehide à l’œuvre et d’autres pour constater de sa défaite.

L’arbitre leva le bras, synonyme du début du combat…
Celui-ci ne dura que quelques minutes, nous allons passer le gros œuvre pour aller à l’essentiel : victoire écrasante de Tsunehide.
De ce combat, beaucoup retenait la classe, la stratégie mais surtout la puissance redoutable du Genin avec son Don…Il voulait faire taire les plus hostiles, c’était fait.
A la fin de son combat, il se tourna vers les tribunes.


« Vous vouliez voir un véritable Senju à l’œuvre ? Le voici ! »

Il tendit le bras et désignait son adversaire qui gisait au sol, entourait de ses lames brisées puis quitta l’arène sous les applaudissements sans retenus du public.
Saya et Shiro étaient aussi en transe, heureux de leur chef, fier de leur ami…D’ailleurs, Tsunehide leur adressa un grand signe et un sourire complice avant de quitter les lieux.


**************

« Impressionnant…Vraiment impressionnant. En un mois il n’a pas atteint nos espérances, il les a surpassé. »

« Oui, ce garçon est plein de ressource. »

« Lorsqu’il a utilisé son pouvoir, le public était conquis, il a emballé le village. »

« Quoi de plus normal ? C’est un Senju, il a le pouvoir et les traits de Shodaime, la mémoire collective voit en lui le Premier désormais…Même sa faible performance à la Tour est considérée comme une faute voulue de sa part afin d’épater les habitants, c’est dire. »

« Oui, on peut dire que Tsunehide a été exceptionnel, le Mazéage n’en croyait pas ses yeux en voyant son petit protégé se faire balayer aussi prestement. Mais dis moi, comment as-tu fait pour qu’il change ainsi ? »

« Lorsqu’il était en forêt, je lui ai juste raconté une fable entre un Senju et un Uchiha. »

« Je vois…Astucieux. »

******************

Dans le village, tout le monde parlait de la prestation de Tsunehide. Le Senju était devenu Senju au sens le plus complet. Il avait impressionné par tant de talent au combat, autant dire qu’il avait réussis à mettre l’opinion de son coté et ce, au grand bénéfice de cette mascarade qui se tramait dans l’ombre…

C’est de ta faute, Tsunehide.


Saya, Tsunehide et Shiro sont tous trois devenus Chuunin à l’issue de l’examen.
Trois ans ont passés depuis leur réussite cinglante et l’équipe numéro 9 de Konoha était devenue réputée au-delà des frontières du pays du feu.
Saya était une experte en Genjutsu, elle arriva à concocter de nouveaux jutsus dont certains étaient catalogués d’interdits tellement leurs effets étaient nocifs pour l’utilisateur bien qu’ils se révélaient fatals pour les cibles.
Shiro excellait également dans son art qu’était le Taijutsu, il était leur puncheur et son temps fut consacré essentiellement au renforcement physique pour supporter l’ouverture des portes.
Quant à Tsunehide, il eut accès aux principaux jutsus de Shodaime, bien entendu, il ne parvenait pas encore à utiliser la totalité du panel du Premier mais la maîtrise de son hérédité était devenu encore plus redoutable qu’auparavant.

Le trio enchaina les missions, de plus en plus périlleuses. Ils revinrent parfois indemnes, d’autres fois sur une civière mais les objectifs s’avéraient toujours positifs. Leur travail d’équipe était unique, ils étaient encore plus soudés que jadis et rien ne pouvaient les arrêter…
Malheureusement, Tsunehide fut alors rattrapé par ses vieux démons…Cette fois, il se croyait trop grand, trop beau et surtout trop fort. Il délaissait peu à peu son entraînement, prétextant que personne ne lui arrivait à la cheville et qu’il avait une bonne longueur d’avance sur ses principaux rivaux, notamment les futurs chefs de clans du village.
Dans l’ombre, cela agaçait.


******************

« Il est devenu insolent, impertinent et trop imbu de lui-même. Il nous échappe. »

« Notre emprise sur lui s’affaiblit, proportionnellement à sa progression. »

« Le village commence à jaser sur son sujet. En effet, il se dit que le Senju stagne. »

« Je suggère une mesure radicale. »

« Comme ? »

« Un choc. En peu de temps il deviendra Jounin après ce que je lui réserve. »

« Je te fais confiance. »

*******************

L’équipe 9 fut convoqué chez l’Hokage en poste. Une mission périlleuse à Iwa devait leur être confiée, elle se révéla de rang S, naturellement mais ce qui était moins courant, ce fut de confier une mission de ce rang à des Chuunin. L’objectif était clair, infiltrer les rangs de la Roche pour récolter le maximum d’informations sur leurs ressources armées, selon certaines rumeurs, on disait qu’Iwa se préparait à entrer en guerre.
Ce jour là était sous l’emprise d’un orage violent, la tradition laissait dire que partir en mission sous un temps orageux n’était guère bonne augure. A tort ou à raison.
Bref, l’équipe 9 se prépara et partit pour Iwa sur le champ. Ils venaient d’entrer sur le territoire de la Roche et Tsunehide fit cesser l’avancée de son équipe.


« On est suivi. »

« Déjà repérés ? On vient à peine de franchir les frontières. »

« D’autant que j’ai pris toutes les précautions pour effacer nos traces et aiguiller de possibles suiveurs sur une autre piste… »

« Je trouve ça bizarre. Faites gaffe. »

« T’inquiètes pépère. »

« On est à trois, il peut rien nous arriver. »


Ceci ponctué par un éclair tonitruant.

« Hé ben, il est pas tombé bien loin celui là héhé. »

Un sourire partagé entre les trois mais ils regagnèrent rapidement leur vigilance tout en poursuivant leur ascension à une cadence plus lente. De cette façon, ils pouvaient mieux appréhender une quelconque embuscade et de toute manière, valait mieux économiser leurs forces pour une éventuelle confrontation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senju Tsunehide
Hokage
Hokage
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 19/09/2008

MessageSujet: Re: Senju Tsunehide. [ Hokage ]   Jeu 9 Oct - 22:47

Un sifflement, bout de métal qui fendit l’air et un réflexe vint sauver la cheville de Tsunehide. Cependant, cela le força à quitter la hauteur des branches pour atterrir sur le sol, amorti par la mousse qu’il venait de renforcer.

« Tsunééééé ! »

Saya se mit à crier après son chef. La hauteur des arbres était quasi infinie et le feuillage épais. On ne voyait rien à trois mètres au dessus du crâne, d’autant que la pluie ainsi que l’obscurité imposée par les nuage n’arrangeaient pas l’affaire.
Le Senju ne pouvait se fier qu’à son ouïe et on pouvait aisément entendre les bruits caractéristiques d’un affrontement violent, impossible de situer où exactement mais ça se déroulait, là, à quelques mètres au dessus de sa tête.
Le terrain était tout de même favorable au Chuunin, grâce à l’alliance entre son chakra et la nature, il pouvait repérer une quelconque trace de vie par le biais des organismes végétaux.
Le temps pressait, les techniques s’enchainaient, Tsunehide se dirigea vers la source de la bataille mais à ce moment là…

Trou noir.

Encore aujourd’hui le Senju avait du mal à expliquer comment il a pu être mis hors d’état de nuire aussi facilement et sans s’en rendre compte.
Enfin bref, lorsqu’il repris ses esprits, il était allongé sur un lit, celui d’une des chambres de l’hôpital de Konoha. Un œil qui s’ouvrait, le second suivit et Tsunehide redressa le buste subitement ce qui lui procura un mal de crâne horrible, doublé d’une blessure aux côtes. Qu’importe.


« Saya ! Shiro ! »

Il quitta son lit alors qu’une infirmière tenta de le remettre au lit, en vain. Il dévala les couloirs de bâtiment médical alors qu’il fut stoppé cette fois par son Jounin référent.

« Hanzû-Sensei ! Où sont-il ! OU SONT-ILS ! »


Le Chuunin était intenable malgré les blessures qu’il avait. Tsunehide se débattait âprement jusqu’à ce que Hanzû finit par le calmer en le saisissant bien fort au niveau du col. Le Senju était trop faible pour maintenir ses efforts, son souffle était presque éteint et sa requête faisait office d’imploration.


« S’il vous plait… »

« Ils sont en salle de soins au fond du couloir prés de l’accueil mais… »


Il ne laissa pas terminer le Jounin et se libéra de l’emprise de celui-ci pour se ruer vers ladite salle. Tsunehide voulait les voir, ce sont ses coéquipiers, ses amis, ses véritables complices.


« N’y va pas… »


En réalité, le Senju était en train de se précipiter dans la salle d’autopsie, il défonça presque la porte pour pénétrer dans l’enceinte et là…Il fut figé.
Les Spécialistes se tournaient vers le nouvel arrivant, sur les tables, les corps à peine déposés de ses compères. Les deux membres de l’équipe 9 étaient méconnaissables, ils ont subit une telle atrocité, un tel acharnement…
Le souffle de Tsunehide fut coupé sur place, les yeux ronds, la bouche entrouverte et le corps qui se mettait à trembler de lui seul.


« Saya…Shiro…Nan…»

Les petites perles salées se mirent à couler doucement le long des joues du Senju, il ne pouvait les retenir. Il se sentait brisé, meurtri au plus profond de lui mais surtout et naturellement, la culpabilité commença à l’envelopper.
Il fit volte face, ne pouvant plus supporter de voir ses amis de cette façon. Cette vue était abominable, il voulait l’effacer de sa mémoire. 


« C’est…C’est de ma…NOOON! »


Tsunehide se mit à courir comme un dératé pour quitter l’établissement. Personne n’avait cherché à lui épargner la scène et par conséquent, personne ne chercha à le retenir. Comme si tout était prémédité…
Sa silhouette disparut dans la pénombre, ses larmes s’étaient mêlées à la pluie…Un éclair…Mauvais présage qu’ils disaient…Mauvais présage.

Quelques jours ont passés depuis cette nuit funèbre. Tsunehide était seul, désespérément seul. La mine morbide et le regard vide de tout éclat. Il n’avait pas voulu assister aux funérailles de ses compagnons et amis. Rien que le fait d’imaginer leur photos sur une stèle…Trop dur pour lui.
Alors il s‘était réfugié, assis au beau milieu de l’esplanade, recroquevillé. Il prononçait des murmures incompréhensibles, ce garçon était traumatisé.
Shiro et Saya…Ils étaient tout pour lui. Il revoyait encore des scènes mémorables passées ensemble, il se faisait souffrance. La complicité, les sourires, les éclats de rires, la morale de Saya, les frasques de Shiro, l’équipe 9...Tout ça, c’était finit.
Ses mains venaient empoigner son crâne.


« Ils méritaient pas ça. »

« Je suis d’accord avec toi, ils ne méritaient pas ça…Un chef d’équipe comme toi. C'est de ta faute, Tsunehide. »

Comme si cela ne suffisait pas. Il se remémora subitement ces paroles là…Celles que tout le monde disaient et pensaient. Trop de laxisme qu’on lui avait dit et Tsunehide…Il n’avait rien écouté. Sûr de lui, de sa providence, de son équipe…La chute faisait mal, très mal.

« Ils ont raison. Désolé Saya…Désolé Shiro. »


Adieu sourire…Bonjour Le Prodige.


**************


« On a peut être été un peu fort sur la méthode vous ne pensez pas ? »

« Il fallait remettre Tsunehide à sa place. Il a la mort de ses amis sur la conscience et le village éprouve un malin plaisir à lui rappeler cette sensation au moindre regard. »

« Et si cela l’abat plutôt que cela le relève ? »

« Cela n’arrivera pas, Tsunehide a une seule peur : décevoir. Ses coéquipiers ne font plus partie de ce monde, il ne lui reste que son héritage et Konoha. Il fera ce qu’il faut pour ne pas échouer une seconde fois. »

« On peut dire qu’on l’a aidé à échouer… »

« Il le fallait ! Bientôt il sera au sommet et nous…On aura plus qu’à se substituer à lui, sortir de l’ombre et renverser la politique trop pacifiste de Konoha qui ne fait que subir depuis des années. »

« Certes. »

***************

C’était extraordinaire ce que la force des évènements pouvaient changer la vie d’un individu. En effet, depuis cette nuit tragique, Tsunehide avait radicalement changé, son enthousiasme ainsi que son sourire s’étaient éteint au moment même où ses amis l’ont quittés.
Bien entendu, il se sentait toujours coupable mais il utilisa cette culpabilité pour aller de l’avant, à partir de cet instant, plus jamais quelqu’un trouvera la mort par sa faute, par son manque de rigueur et de sérieux dans son entraînement et ses décisions.
On l’avait déjà mis en garde là-dessus, lui n’en n’avait que faire à l’époque, il voulait juste être un gamin comme les autres et profiter de la vie. Mais cette vie était si précieuse, si éphémère qu’il ne fallait pas la gâcher par des manquements aux devoirs.
Le Senju avait un rang à tenir, une position qui devait faire de lui un shinobi ainsi qu’un futur leader d’exception dans le village, il lui aura fallut le sacrifice de ses complices pour en prendre conscience.

Oui, le sourire de Tsunehide s’était évanouit mais à l’aube de ses seize printemps, une nouvelle naissance s’abattit sur lui.
C’était un ninja poussé par ses malheurs qui se leva à Konoha pour une bonne fois pour toute devenir ce qu’il devait devenir.
Ses entraînements étaient de plus en plus fréquents, d’une cadence infernale qu’on se demandait même comment il pouvait supporter une telle abnégation. Mais quand on a été tellement frappé intérieurement par l’un des malheurs de l’existence, tout devenait si futile. Qu’importe s’il se faisait souffrance, il prenait cela pour une rédemption, expiant la faute qu’il s’était mise sur les épaules.

C’était de là que celui qui deviendra Hokage, tira ses valeurs, la rigueur, le sacrifice, le sérieux, l’efficacité, tout ceci lui tenait particulièrement à cœur pour qu’aucun des habitants de son village ne soit victime de la légèreté d’une personne trop imbue d’elle-même.

A côté de ses entraînements aussi violents que performants, il réalisait des missions de plus en plus périlleuses, sans broncher. Aussi bien qu’au fil du temps et de ses exploits, le village lui accorda un nouveau regard, ses comparses ne pouvaient remettre en doute les qualités indéniables de Tsunehide qui en l’espace de quelques petits mois, se mua en Jounin d’exception.
Au combat et lors des missions, on lui attribuait les mêmes caractéristiques que jadis, lors de son examen Chuunin. Des décisions réfléchies, un sang froid déroutant et une habileté au combat des plus prodigieuses. La stratégie n’était pas en reste, il avait toujours réussis à se déguerpir des situations les plus délicates avec une analyse assez brève.

Il a eu d’autres coéquipiers mais bien entendu, cela n’avait pas la même saveur qu’avec ses défunts « frères ». Tsunehide ne tissa plus de liens aussi forts avec personne, une seule chose l’unissait : le village en sa globalité. Il ne lui restait plus que ça, l’héritage de ses aïeux qui ont défendus de leur vie cette communauté. Il en sera de même pour lui, sa vie, il la consacra à Konoha.

Oui, il était devenu exceptionnel mais à quel prix ? Cela, il l’avait devant les yeux, à chaque fois qu’il se rendait à la stèle des Morts Aux Combats…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senju Tsunehide
Hokage
Hokage
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 19/09/2008

MessageSujet: Re: Senju Tsunehide. [ Hokage ]   Ven 10 Oct - 17:56

Révélations. L’heure des règlements de compte.


Tsunehide avait pris de l’âge depuis sa nomination en tant que Jounin. Aussi bien que durant une dizaine d’années, il officiait en tant que Jounin Spécialisé, chargé de l’encadrement de Genins. Cela lui permis de mettre tout son cœur à la formation du futur de Konoha, ses erreurs l’ont forgés, tout individu ayant choisi d’être shinobi se devait de donner le meilleur de lui-même.
Il fut un Référent compétent, formant de bons shinobis au cours de cette décennie.
Mais en dehors de ses fonctions pour le village, il pensait mainte et mainte fois à cette nuit d’orage…

Pourquoi lui ? Pourquoi l’avait-on épargné alors que ses amis avaient été salement torturé ? Puis surtout, comment avaient-ils été repérés dans des conditions déplorables aussi rapidement, à des lieux du village de roc ?

L’idée de la théorie du complot lui traversa l’esprit pendant quelques temps. Il se disait que tout était prémédité, que tout ceci avait été voulu pour une raison qu’il ignorait.
Mais la grande question à cette thèse, c’était qui ? Qui avait intérêt à cette mascarade ? Et à cela, il n’eut jamais de suppositions, aussi bien qu’il ne pouvait croire que cela venait des entrailles de Konoha…alors il abandonna cette étude, se réduisant au Destin.

A ses vingt-neuf ans, l’Hokage en fonction avait rendu l’âme. Le jeu des pronostics allait bon train après les funérailles du leader et l’opinion n’avait qu’un nom en tête : Senju Tsunehide.
D’ailleurs, le Conseil des Anciens semblait du même avis. Le Senju avait toutes les dispositions pour devenir le Huitième…Un shinobi au dessus du lot, un formateur honorable, un charisme qui était devenu presque palpable ainsi qu’une influence certaines sur les troupes de Konoha et ses habitants. Il était alors le candidat idéal d‘autant qu‘il avait le sang du Fondateur…Bientôt, un quatrième Senju allait entrer dans la lignée des Kage.

Tsunehide eut par conséquent un entretien avec le Conseil mais c’était surtout pour lui faire cette proposition : devenir le nouvel Hokage.
Quel honneur, quelle considération. Il accepta, le Senju originel aurait sauté au plafond ou du moins aurait montré un débordement d’enthousiasme, de même qu’il aurait été entouré par Saya et Shiro…Mais ceux-ci n’étant plus, tout ceci n’avait pas lieu d’exister.

S’ensuivit la cérémonie du titre et la présentation solennel à la population. Il fut acclamé comme jamais après son discours d’intronisation à la tête du village. Il ne souriait plus ou peu, certes, mais il avait le don pour emballer les foules par ses prestations orales, il n’en fallait ni trop ni pas assez, ses mots étaient justes, bien cadrés et pesés.

Mais ce qu’il retint le plus à cet époque, ce fut la conversation qu’il avait ouïe par hasards, en explorant les profondeurs du village…Il put entendre un dialogue entre le Sage qui l’avait élevé et Hanzû, son ancien sensei, le duo entouré par quelques membres drapés d’un tissu violacé.


« Tu vois ? Ne t’avais-je pas dis que tout allait s’accélérer en exécutant ses coéquipiers ? Il est devenu ce qu’on voulait qu’il devienne. »


« C’est vrai, tuer Saya et Shiro aura été la plus belle chose qui lui soit jamais arrivé. »


A l’abri de leur regard, le nouveau Kage fulminait. Hanzû…C’était donc lui, le bourreau de ses amis et le commanditaire de toute cette scène n’était autre que la personne en qui il accordait la plus grande confiance…Son oncle qui en abusant des jutsus interdits de Tsunade, avait vu ses cellules vieillir trois plus vite qu’une personne normale, ce qui expliquait son apparence semblable à celle du Tsuchikage actuel alors qu’en réalité, il n’avait qu’une petite soixantaine d’années.
Finalement, dans un calme olympien, Tsunehide pénétra la pièce.

« Je me disais bien que tout ce qui est arrivé cette nuit là n’était pas anodin, de même que le fait de m’avoir épargné. »

« Tsu…Tsunehide ! »


« … »

L’assistance était pris sur la main dans le sac. Ils restaient dans un silence de plomb, le Senju ayant plongé la petite assemblée dans un mutisme prenant. Le Kage n’avait pas eu besoin d’exiger des réponses à ses questions que son oncle répondit.


« C’était…C’était pour ton bien ! »

« Mon bien c’était eux. »


« Mais sans leur mort, tu n’en serais pas là ! Le Senju qui a le pouvoir fondateur du Premier n’en serait pas là ! »


« Qu’importe ! Vous avez fière allure vous tous…Un Senju frustré et…Le chef de Racine car vue le lieu et le symboles, je suppose que t’en es le leader…Hanzû. »

« On ne peut décidemment rien te cacher. »


« Tsunehide, comprend bien que si on n’avait pas fait tout ça, tu ne serais pas devenu le nouveau pilier de Konoha, un Uchiha aurait pris ta place et tout ce que ta famille a fait aura été vain…On ne pouvait laisser cette vermine aux yeux maudits saccager le fruit du Premier. »

« Foutaise ! Tu as fait tout ça pour que je devienne Hokage et utiliser la confiance que j’avais en toi pour t’imposer dans les hautes instances. Ainsi, tu aurais révélé Racine au grand jour et en gage de cela, Hanzû aurait fait en sorte d’exécuter les troupes du village et moi, par la même occasion. Vous auriez alors tout le loisir de mettre la main sur Konoha. »

« … »


« … »

« C’était bien votre deal non ? Mon oncle habilite Racine et Racine l’aide à asseoir son pouvoir sur Konoha, n’est-ce pas ? »


« … »

« … »

« Votre silence en dit long. Je me suis montré beaucoup trop calme jusqu’à maintenant…On se souviendra de vous comme de traitres, il est temps de retirer les mauvais graines des terres du village. »


Le combat fut donc lancé, les shinobis de Racine se ruèrent sur le Kage, avec Hanzû en tête de gondole. Personne n’était présent à cet affrontement et à cette ultime règlement de compte.

Le Kage revint de ce périple les bras chargés du corps d’Hanzû…Les ninjas spéciaux du village avait été constater l’œuvre de leur leader, Racine avait succombé à la vengeance de Tsunehide, plus jamais on entendit parler de prés ou de loin de cette organisation révolutionnaire.
Les sous terrains furent condamnés et on n’avait jamais retrouvé le corps de l’oncle du Senju…

L’honneur de Saya et Shiro fut lavé. Leur Chef d’équipe, la 9, les avait vengé et c’était sans doute selon lui, la moindre des choses. Son oncle avait condamné ses amis à cause de l’incapacité de Tsunehide à l’époque.










Cela fait six ans que Tsunehide est Hokage, récemment, la prospérité de Konoha a été ralentie à cause des absurdités cumulées de l’ancien Tsuchikage, du chef des Déserteurs et du Kazekage…Au-delà de ça, il a mené avec ses fidèles partenaires de combats que sont Kumo et Kiri, le triomphe de la paix et maintenant, tout comme Shodaime il y a des années…Un Senju doit relever ses manches et reconstruire la Feuille…

Malgré les révélations de Racine et compagnie, le Kage ne retrouva jamais la jovialité communicative qu’on lui connaissait dans sa jeunesse, il demeurait très exigeant avec les shinobi de Konoha et parfois, lorsqu’il était seul dans son bureau, soumis à ses pensées, il les revoyait…Le visage d’ange de Saya et la bouille comique de Shiro, soudainement envahis par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Senju Tsunehide. [ Hokage ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Senju Tsunehide. [ Hokage ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche] Hashirama Senju - Shodaime Hokage
» Quel est le plus fort des Hokage?
» Fan-club des Hokage
» Orochimaru un senju????
» Votre hokage préféré ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sen Sen :: Présentation de Votre Perso :: Un modèle de présentation vous aidera à faire vos premiers pas-
Sauter vers: