Naruto Sen Sen

Un forum RP dans l'univers de Naruto
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hector, chef du village des déserteurs.

Aller en bas 
AuteurMessage
Hector
Chef des Déserteurs
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Hector, chef du village des déserteurs.   Lun 22 Sep - 20:49

Nom : ???

Prénom : Hector

Sexe : masculin

Âge : 32 ans

Taille : 1m85

Poids :70 kilos

Rang : chef du village des déserteurs

Nindô : devenir l'Être Suprème

Description physique :

Souple et élégante, le démarche d’Hector trahit une origine de haut rang. Son corps mince et élancé lui donne des allures de cygogne tant il est haut perché. Ses bras et ses jambes sont étonnement longs, ce qui renforce l’impression impériale qu’il dégage. Ses mains sont toujours couvertes de gants blancs en feutre, ornements qu’il ne quitte jamais, pas même pour serrer la main de ses confrères à qui il tend parfois ses longs doigts fins. Tout ce qu’il touche, il le fait du bout des doigts, craignant de salir ses beaux atours. Il porte un costume et un chapeau rouge écarlate, qui a la fonction (je cite l’individu) de « camoufler l’hémoglobine, en plus de me donner un côté mystérieusement sexy ». Sa voix est caverneuse, sortie tout droit d’outre tombe. Cela est dû aux trois paquets de cigarettes qu’il fume par jour. Ses cheveux mi-longs sont noirs et lisses. On le voit souvent avec des lunettes rondes dorées au bout de son long nez fin. Mais ce qui choque le plus chez cet être, ce sont ses dents, ou plus particulièrement son sourire. Malsain, carnassier, sournois sont autant de mots pour qualifier la partie inférieure de son visage.

Description mentale :

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Hector est quelqu’un de difficile à cerner. Au sortir d’une conversation avec lui, certains l’auront trouvé charmant et délicat alors que d’autres auront eu l’impression de traîter avec le diable lui-même. Chez lui, ne cherchez pas l’abondance de sentiments…en fait, ne cherchez pas de sentiments tout court. Il sait se montrer courtois et agréable, mais cela va souvent dans le sens de ses intérêts. Il est vraiment exceptionnel de le voir perdre son sang froid, et ceux qui ont assisté à ce triste spectacle ne s’en remettent généralement jamais. Dans le doute, il préfèrera toujours garder un sourire presque amical avec son interlocuteur. C’est un grand dominateur qui aime être aimé et reconnu. Il est très sensible à la flatterie, et l’encourage en toutes circonstances. Il se prend pour un bienfaiteur de l’hummanité et parraine avec ses fonds personnels l’académie des jeunes déserteurs.

Histoire :

De son vrai nom Kamogawa Heïssen, Hector est né par une nuit pluvieuse comme tant d’autres sur les terres du pays du brouillard. Il n’est pas né dans n’importe quelle famille car il est le fils de Kamogawa Shisui, le plus puissant et le plus riche seigneur féodal que le monde ninja ait jamais connu. Il menait le pays d’une main de fer, et en possédait plus de la moitié des terres. La naissance de son fils fut célébrée comme étant celle d’un dieu. Le gosse fut choyé par tout le pays, qui trouvait adorable ce petit bonhomme avec ses longs cheveux noirs. Il fut élevé dans la tradition la plus stricte, et les bonnes manières furent encrées dans sa caboche à grands coups de ceinturon et de règles en fer sur lesquelles il devait passer des heures lorsqu’il faisait des bêtises.

Le Mizukage était un ami intime du père d’Hector, et le gamin admirait ce personnage que tout le monde redoutait, même s’il savait au fond de lui que les méthodes des ninja n’étaient pas très catholiques. D’ailleurs, son père lui interdisait tout contact avec les shinobi, il disait sans cesse qu’ils étaient « des ignares, bons à rien sauf à crever pour permettre aux gens intellectuellement supérieurs de survivre ». Mais le père tout comme le fils étaient fascinés par ce monde qu’ils savaient brutal, mais le savoir et l’art du ninjutsu les émerveillaient, un peu comme on est émerveillé par le cirque.

L’adolescence du jeune Hector passa très vite, vu qu’il était envoyé dans des écoles des quatre coins du monde et qu’il amassait tout le savoir pour être un des meilleurs hommes d’affaire et de pouvoir du pays. Mais le déclic se produisit à Konoha. Il était depuis deux ans (il en avait quinze) dans une école du pays du feu, lorsque le village caché de la feuille organisa une fête à laquelle fut convié tout son établissement. Plus que toutes les acrobaties et les techniques digne d’effets pyrotechniques des ninja de Konoha, il fut absorbé par les légendes que contait un vieil homme. Il apprit l’existence des Bijuu, d’épées si puissantes qu’elles pourraient asservir un pays entier, d’objets à la puissance démesurée. Et c’est à Konoha, en cachette, qu’il commença à apprendre le ninjutsu avec un Chuunin de la feuille qu’il soudoyait.

Et s’il était le plus mauvais étudiant que son professeur n’ait jamais vu, il était aussi le plus volontaire. De leçon en leçon, il s’acharnait à apprendre et maîtriser les techniques élémentaires que lui apprenait le Chuunin. Mais une idée avait déjà germée en lui. Il allait devenir la tête et les poings à lui tout seul, un homme d’un nouveau genre, mélant combat et affaires. Bientôt, son professeur n’eût plus rien à lui apprendre mais il fit un dernier cadeau à son étudiant avide de connaissance : un rouleau d’invocation qu’il avait volé sur le cadavre d’un shinobi de Kumo. Avec le réseau de jeunes hommes puissants qu’il s’était formé, il n’eût pas à chercher beaucoup, ce rouleau servait à l’invocation des chauves-souris.

C’est dans une caverne qu’il passa les trois années suivantes de sa vie, à maîtriser le Senjutsu et toutes les invocations que comportait son rouleau. Une nouvelle perspective s’offrait à lui : il pouvait voler. Après ça, comment pouvait-il redevenir un simple seigneur féodal ? Mais ses plans avaient déjà évolué, et ses nouveaux amis n’y étaient pas pour rien. Les yeux cernés, les cheveux sales, Hector rentra chez son père. Le nouveau sourire de son fils fut terriblement choquant pour le Daymio. Quelque chose de malsain, de répugnant se dégageait de son fils. Outre l’odeur de cadavre en décomposition et les tâches rougeâtres qui apparaissaient sur le col de sa chemise blanche, son visage était bourré de tics, ses yeux exhorbités, sa bouche tordue. Il y avait un fait : pour commencer son nouveau règne, Hector avait besoin d’argent. Et quelle fortune lui était la plus accessible ? Celle de son père. Il tua facilement son géniteur, enfonçant profondément ses ongles démesurés au travers de sa gorge. Lorsqu’enfin il ne bougea plus, le fils pu boire gouluement le sang de son père, à même sa trachée ouverte.

Un nouvel Hector était né : l’Être ultime qui maniait la force et l’esprit, le sabre et la machine à billets. Accompagné de quelques accolytes, il vida les coffres et décida de créer son propre pays, son propre village caché. Avec sa fortune il ne tarda pas à trouver un allié, le pays des neiges lui ouvrit (à lui et ses capitaux) de larges bras ouverts. La renommée de ses shinobi qui disposaient de moyens d’entrainement high-tech ne tarda pas à dépasser les frontières. Le murmure d’une nouvelle puissance s’étendait, même dans les pays qui comptaient les meilleurs shinobi. La tête d’Hector fut rapidement mise à prix par Kiri, puis par les autres villages. Mais un homme changea ça en une fraction de seconde. Souichiro Hando, le Tsuchikage, offrait sa chance à Hector. Il avait convoqué tous les kages principaux, et il en faisait partie.

La réunion fut sanglante, Hando avait découvert tous les Bijuus. Immédiatement, le chef des déserteurs se joint à lui. La légende du vieil homme de Konoha était vraie, il devait absolument mettre la main sur ces armes de destruction. Mais l’Hokage et le Raïkage étaient habiles, et s’échappèrent du traquenard. Pendant la guerre, il mena ses troupes au combat avec bravoure, mais il restait perché dans le ciel, chevauchant sa chauve-souris. Lorsque la guerre fut terminée, il se trouva sans alliés…même le Kazekage lui tournait le dos. Mais une nouvelle ère commence, et il y a de l’argent facile à faire. Les déserteurs n’ont rien à reconstruire, et ont subi peu de pertes.

[Ce BG comporte intentionnellement des zones d'ombre qui seront dévoilées plus tard]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hector, chef du village des déserteurs.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche] Hanzou la salamandre.
» construire son village de sylvanians
» [Iron Chef ] Osef Corporation - Hot Fuse
» réussite examen caporal et caporal chef
» VENTE VILLAGE LEMAX NOEL HALLOWEEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sen Sen :: Présentation de Votre Perso :: Un modèle de présentation vous aidera à faire vos premiers pas-
Sauter vers: